Stade de Reims : David Guion a trouvé le moyen de décoincer ses buteurs

Stade de Reims : après Mbappé, Oudin tient déjà tête à Griezmann !

Confronté à une disette offensive lors de la première partie de saison, l’entraîneur du Stade de Reims David Guion a su trouver le moyen de décoincer ses attaquants.

Sur les 9 dernières rencontres, toutes compétitions confondues, le Stade de Reims a inscrit 16 buts. Une révolution, une utopie même après une première partie de saison où les Champenois avaient régulièrement du mal à régler la mire.

« À aucun moment je n’ai senti de problème de confiance chez les joueurs, souligne David Guion dans L’Équipe. On a avancé pas à pas. On devait se passer de notre meilleur buteur (Jordan Siebatcheu, transféré à Rennes) et de notre meilleur passeur (Diego). En plus, nous avons préparé la saison sans (Hyun-jun) Suk, (Tristan) Dingomé ou (Sheyi) Ojo. On voit bien que l’on a progressé. J’avais dit assez tôt à mes dirigeants que, d’après une étude statistique, n’ayant pas un buteur attitré, il fallait miser sur la réussite de trois à cinq joueurs qui marquent entre six à huit buts chacun. »

Quelques semaines après sa verbalisation par Guion, la prophétie a largement porté ses fruits puisque 16 derniers buts rémois, en neuf matches, sont le fait de neuf buteurs différents ! « Les garçons devaient apprendre à se connaître, analyse Guion. Contre l’OM (2-1, le 2 février), les attaquants n’avaient même pas trente matches de L 1 à eux trois. Dia n’a pas une saison complète en N2. Cafaro ne jouait pas la saison précédente. Oudin n’est devenu titulaire qu’à partir de janvier 2018 en L 2. Chavarria avait rarement été titulaire dans l’axe en L 1. Et Dingomé a inscrit son premier but en L 1 contre l’OM. »

JP