ASSE – Mercato : 11 Verts sont dans l’inconnu

ASSE – Mercato : le dossier Timothée Kolodziejczak parti pour durer ?

La saison de l’ASSE se termine samedi à Angers et nombreux sont les joueurs stéphanois, prêtés ou en fin de contrat, à ne pas savoir s’ils seront dans l’effectif du club en 2019-20. Tour d’horizon.

Alexis GUENDOUZ

Prêté à Pau, en National, l’ancien 3e gardien a joué. Le club l’avait prolongé jusqu’en 2020 au printemps dernier alors qu’il n’avait plus qu’un an de contrat. Mais avec Stéphane Ruffier et Jessy Moulin devant lui, et la présence de deux gardiens prometteurs avec Stefan Bajic et Nathan Crémillieux, ses perspectives sont très limitées. En cas de proposition, le club ne devrait pas le conserver.

Mickael PANOS

Pour sa deuxième saison à l’ASSE, le latéral droit n’a pas vraiment profité des nombreuses indisponibilités de Mathieu Debuchy, Jean-Louis Gasset préférant repositionner Kévin Monnet-Paquet ou William Saliba, voire Gabriel Silva. Freiné par une blessure au cœur de l’hiver, l’ancien castelroussin n’est plus réapparu après son entrée en jeu contre Monaco, à l’automne. En fin de contrat, il ne devrait pas être conservé, surtout que le club vient de recruter Nelson Alpha Sissoko (Clermont) à son poste.

Léo LACROIX

Prêté au FC Bâle la saison passée, le géant suisse, buteur dimanche contre Duisbourg (3-0), termine l’exercice 2018-19 en tant que titulaire à Hambourg, qui a fait part de sa volonté de le conserver. Sous contrat chez les Verts jusqu’en juin 2020, il devrait donc rester en Allemagne même si le HSV a raté de peu la remontée en Bundesliga. Son transfert est estimé à 1,5 M€.

Timothée KOLODZIEJCZAK

Prêté par les Tigres, Kolo a réussi sa saison. Il s’est imposé et fait l’unanimité à l’ASSE, où son état d’esprit est très apprécié. Gasset veut le conserver mais les 5 M€ demandés font tiquer les dirigeants. Ceux-ci espèrent convaincre les Mexicains de revoir à la baisse l’option d’achat du défenseur.

Pierre-Yves POLOMAT

Le gaucher a profité des blessures de Gabriel Silva pour sortir du placard. Il termine la saison comme titulaire et donne satisfaction. En fin de contrat, il a marqué des points pour obtenir une prolongation. Mais rien n’a fuité, jusqu’ici, de l’avancée du dossier.

Youssef AIT-BENNASSER

Arrivé en janvier pour palier le transfert en Chine d’Ole Selnaes, l’international marocain a bien dépaanné mais il a aussi montré certaines limites. Prêté par Monaco, il devrait retourner sur le Rocher, son registre défensif ne faisant pas vraiment de lui un complément idéal pour Yann M’Vila.

Assane DIOUSSE

Le Sénégalais a trouvé du temps de jeu à Vérone, mais le Chievo est relégué en Serie B. Pas sûr pour autant qu’il soit de la campagne 2019-20 des Verts, surtout si Gasset reste. Il aurait des contacts, à en croire ses propres propos.

VAGNER

Avec 5 buts inscrits, le petit attaquant capverdien a brillé à Nancy où il a été l’artisan n°1 du maintient de l’ASNL en L2. Suffisant pour lui rouvrir les portes de l’ASSE ? Pas sûr, surtout si Gasset reste, d’autant que Franck Honorat va arriver en provenance de Clermont. Un nouveau prêt est envisagé. Nancy et Clermont sont intéressés.

Valentin VADA

Prêté par Bordeaux, le petit milieu de terrain franco-argentin a encore un an de contrat avec les Girondins. Ce sont eux qui décideront de son avenir. A l’ASSE, il a séduit par son état d’esprit. Polyvalent, technique, il est perçu comme un bon joueur de complément. Mais le club a d’autres priorités de recrutement.

Oussama TANNANE

Prêté à Utrecht, le fantasque marocain a connu les mêmes soucis d’intégration qu’à Las Palmas la saison passée et il a fini par se faire virer. Il lui reste un an de contrat à l’ASSE mais un retour dans le Forez est difficilement imaginable, surtout si Gasset reste. Le coach à la casquette lui avait donné une seconde chance en janvier 2018. Il ne devrait pas y en avoir une troisième.

Loïs DIONY

L’ancien dijonnais termine son année sur le flanc. Après un début de saison encourageant, il n’a plus marqué en L1 depuis le mois de décembre. Les dirigeants souhaitent s’en séparer. Mais il ne leur sera pas facile de récupérer les 7 M€ investis à l’été 2017. L’un des dossiers majeurs de l’ASSE, cette intersaison.

Laurent HESS