LOSC : les Girondins devraient éviter le scénario choc des Dogues
Frédéric LonguépéeCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
REMBOURSEMENT

LOSC : les Girondins devraient éviter le scénario choc des Dogues

Alors que les Girondins se trouvent dans une situation précaire, le club bordelais ne devrait pas connaître le même destin que le LOSC.

Zapping But! Football Club LOSC : la saison 2020-2021 des Dogues en chiffres

Il y a quelques semaines, le LOSC a connu une profonde métamorphose. Le départ forcé de Gérard Lopez par le fonds d'investissement Elliott, qui a installé Merlyn Partners à sa place et propulsé Olivier Létang à la tête du club lillois, a été un tremblement de terre aussi sévère que soudain.

Voir un club endetté détenu par un fonds d'investissement vaciller pose forcément une question subsidiaire : les Girondins peuvent-ils connaître le même scénario que le LOSC. Sud Ouest se penche sur cette question dans la mesure où Fortress, fonds d'investissement qui a prêté 95 millions d'euros au total à King Street et GACO au moment du rachat du club, aurait la possibilité de reprendre les Girondins en cas de défaut de paiement.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU LOSC

King Street se fixe 2023 pour l'équilibre

Alors que certaines zones seraient troubles, comme une ligne de crédit de 55 millions dont on ne sait pas si King Street a déjà pioché dedans ou non, le quotidien aquitain écarte toutefois le scénario d'une reprise en main rapide.

« Selon nos informations (…) les clauses du contrat que le prêteur peut décider d'exercer si l'emprunteur ne respecte pas certains engagements ont été assouplies ». En d'autres termes, King Street ne serait pas dans l'urgence absolue de rembourser la dette auprès de Fortress. King Street aurait d'ailleurs fixé l'horizon 2023 pour un « retour à l'équilibre ». Avec la priorité aux économies d'ici là, comme le prouve le vaste plan de licenciements qui se profile en interne.