PSG : la suspension de Neymar confirmée pour l'exemple ?
Neymar averti à MontpellierCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
INJUSTICE

PSG : la suspension de Neymar confirmée pour l'exemple ?

Le PSG songe à faire appel des suspensions de Neymar et Presnel Kimpembé devant le CNOSF afin qu'ils puissent disputer la finale de la Coupe de France. Mais l'instance pourrait décider de ne pas donner suite, juste pour l'exemple.

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des joueurs les plus capés

Mauricio Pochettino l'a annoncé hier en conférence de presse : le Paris Saint-Germain a la possibilité de faire appel devant le CNOSF des suspensions de Neymar et de Presnel Kimpembé pour la finale de la Coupe de France. L'appel étant suspensif, les deux joueurs pourraient être présents à Saint-Denis mercredi pour défier l'AS Monaco. Sauf que L'Equipe explique aujourd'hui que le Comité en a marre d'être utilisé par les clubs pour geler des suspensions et qu'il pourrait décider de ne pas aller dans le sens du PSG, juste pour l'exemple…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

"Le CNOSF va en avoir marre que les clubs se servent de lui"

« Quand un club conteste une décision disciplinaire, la procédure veut qu’il se tourne vers la commission d’appel de la Fédération. Sauf que celle-ci confirme ou aggrave systématiquement les sanctions de première instance. Face à cet état de fait, les clubs ont pris l’habitude de la contourner en saisissant directement la conférence des conciliateurs du CNOSF. Mais pour que l’appel soit suspensif, il faut qu’un conciliateur soit nommé. Si le PSG saisit le CNOSF d’ici à mercredi pour ses deux joueurs, il n’est pas pour autant certain qu’ils puissent jouer la finale. Car le conciliateur peut aussi n’être nommé qu’après ce match. »

« « L’appel devant le CNOSF est de plus en plus dévoyé, constate, un brin amer, un dirigeant. Ce n’est pas son rôle premier. Il va peut-être en avoir marre que les clubs se servent de lui pour leurs intérêts. » Un tel procédé n’est pas sans interpeller, puisqu’il peut permettre à un club de choisir les matches pour lesquels ses joueurs sont suspendus. »

Pour résumer

Si le PSG fait appel des suspensions de Neymar et Presnel Kimpembé pour la finale de la Coupe de France, il pourrait se faire retoquer par le CNOSF.

Raphaël Nouet
Article écrit par Raphaël Nouet