Brest : le président se fait remonter les bretelles

FOOTBALL - FRENCH CHAMP - L1 - BREST v TOULOUSE

1 commentaire
  

Dimanche, de fortes tensions entre les deux principaux actionnaires du Stade Brestois, Yvon Kermarec et Michel Guyot, avaient refait surface, risquant de bouleverser l’organigramme du club la saison prochaine.

À l’origine du conflit, une phrase maladroite lâchée par Guyot, l’actuel président, à l’encontre de Kermarec dans L’Équipe du 24 février : « Yvon Kermarec, c’est un éléphant dans un magasin de porcelaine. Un jour il est décidé, le lendemain il ne l’est plus. »

Le conseil d’administration du club a publié ce jeudi après-midi sur le site officiel du SB29 un communiqué appelant à l’apaisement, mais désignant clairement Michel Guyot comme le responsable de l’agitation récente. Pour rappel, c’est Kermarec qui détient la plus grosse part du Stade Brestois.

« Les propos maladroits de M. Michel Guyot à l’égard de M. Yvon Kermarec, considérés par ce dernier comme injustifiés et désobligeants, ont amené sur la place publique une situation conflictuelle que M. Yvon Kermarec et l’ensemble des membres du conseil d’administration déplorent aujourd’hui.

 M. Yvon Kermarec n’ayant pas l’intention d’entrer dans une surenchère de mots et de déclarations fracassantes, il souhaite rappeler que l’heure est à l’union sacrée autour du club et au rassemblement vers un objectif que les membres du Conseil d’Administration veulent commun à tous, à savoir le maintien du club en Ligue 1.

Car là est bien l’essentiel. (…) Le Stade Brestois 29 n’a pas le droit de se perdre dans des querelles internes. Enfin, le Stade Brestois 29 est une institution, bien au-dessus de toute ambition personnelle. »

Brest occupe actuellement la 15e place de Ligue 1 avec 2 points d’avance seulement sur la zone rouge.

A découvrir aussi