Ignatius Ganago (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
QUIPROQUO

FC Nantes - Brest : après Mohamed, Kombouaré a froissé un autre Canari !

Si le FC Nantes a bien relevé la tête contre le Stade Brestois, dimanche à la Beaujoire lors de la 11e journée de Ligue 1 (4-1), Antoine Kombouaré a évité deux affaires qui auraient pu faire mal aux Canaris.

Zapping But! Football Club FC Nantes : top 10 des Canaris les plus utilisés

Le FC Nantes respire un peu mieux. Après avoir enchaîné les défaites et même subi un énorme camouflet à domicile jeudi contre Fribourg en Ligue Europa (0-4), les Canaris ont redressé la barre hier à la Beaujoire en s’imposant sans coup férir contre le Stade Brestois (4-1).

Grâce à ce succès, Antoine Kombouaré a retrouvé un groupe à l’état d’esprit qui laissait à désirer depuis le début de la saison. Il reste néanmoins encore des progrès à faire, notamment quand on voit comment Mostafa Mohamed boudait après le penaltygate. Ou la mine renfrognée de l’incrédule Ignatius Ganago qui a laissé sa place  à Moussa Sissoko après l’heure de jeu.

« J’ai eu une alerte au mollet, dernièrement, mais j’ai dit au coach que c’était bon, a-t-il expliqué après le match. Je crois qu’on ne s’est pas compris, mais ce n’est pas grave. » D’autant que c’est Mohamed qui a inscrit le 3e but, sur un ballon gratté par Sissoko dans les pieds d’Haris Belkebla (71e).

Pour résumer

Si le FC Nantes a bien relevé la tête contre le Stade Brestois, dimanche à la Beaujoire lors de la 11e journée de Ligue 1 (4-1), Antoine Kombouaré a évité deux affaires qui auraient pu faire mal aux Canaris. Notamment avec Ignatius Ganago.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.