FC Nantes - Stade de Reims (1-2) : Kombouaré n’épargne pas Lafont et ses attaquants
Alban Lafont (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CONSTAT PLACIDE

FC Nantes - Stade de Reims (1-2) : Kombouaré n’épargne pas Lafont et ses attaquants

Antoine Kombouaré croit toujours dur comme fer au maintien après la défaite rageante du FC Nantes mercredi à la Beaujoire contre le Stade de Reims (1-2).

Zapping But! Football Club FC Nantes : le palmarès complet des Canaris

Le FC Nantes devra bel et bien lutter jusqu’au bout pour le maintien. Englués en fond de grille, les Canaris devaient s’imposer hier à domicile contre le Stade de Reims et avaient mis les ingrédients pour avant de reculer et de s’incliner en toute fin de match sur un but cruel de Yunis Abdelhamid (1-2). Antoine Kombouaré, invaincu depuis son arrivée sur le banc du FC Nantes (une victoire, deux nuls), a analysé cette défaite. 

« C’est une grosse déception, on est très déçus car on perd, a-t-il concédé en conférence de presse. Il y a surtout de la déception car très honnêtement, j'ai le sentiment que les joueurs ont fait un bon match. On a plusieurs balles de 2-0, on n'est pas capables de marquer. C'est très dur, on sent des joueurs très déçus, ils ne sont pas loin de sentir de l'abattement. Quand on regarde les statistiques, on est fragiles, malades. Dès que l'adversaire revient au score, on a du mal à rester fort dans nos têtes. On est dans le dur, pour ne pas dire plus. Mais heureusement pour nous, il y a des matches et du travail pour relever la tête. Soit vous lâchez et vous donnez raison aux adversaires et on est vacances et on file en L2. Soit on s'accroche, on se bat et on fait tout pour combler ce déficit. J'ai très envie de me battre pour ce club. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Lafont coupable d'une faute de main selon Kombouaré

L’entraîneur du FC Nantes, après avoir mis en lumière les défaillances de ses attaquants, n’a pas épargné Alban Lafont, coupable selon lui d’« une faute de main » sur la frappe croisée de Ghislain Konan sur le but égalisateur à 1-1. Fébrile, le portier des Canaris a d’ailleurs hérité de la note de 3/10 dans L’Équipe.