Cristiano Ronaldo sous les couleurs de Manchester United.
Cristiano Ronaldo sous les couleurs de Manchester United.Credit Photo - Icon Sport
par Tom Bonnard
DECLARATION

Manchester United : Cristiano Ronaldo crée encore la polémique

En Inde, une statue érigée à l’effigie de Cristiano Ronaldo suscite un emballement géopolitique.

Zapping But! Football Club Diego Maradona : les meilleures punchlines d'El Pibe de Oro

La région de Goa demeure la première implantation coloniale du Portugal en Inde. Sous le contrôle du pays jusqu’en 1951, cet état de la côte sud-ouest indienne appartient désormais à l’Inde indépendante. En cette année 2021, Goa célébrait le 60e anniversaire de sa libération et un événement est venu polémiquer la fête. Une statue de Cristiano Ronaldo, légende de la Selecção, a été érigée afin d’inspirer la jeunesse locale à jouer au football. Seulement voilà, cette œuvre d’art a été inaugurée à un timing particulièrement délicat.

L’un parle d’un « sacrilège », l’autre évoque une haine injustifiée

L’activiste indien Guru Shirodkar a par ailleurs expliqué son point de vue. « Ériger une statue d’un footballeur portugais cette année est un sacrilège. Nous le condamnons. » Un dirigeant local du nom de Michael Lobo a contré cette opinion. « Certaines personnes sont opposées à l’installation de la statue. Je pense qu’ils détestent simplement le football. Ce sport est un jeu où tout le monde est sur un pied d’égalité, quelle que soit sa caste, sa couleur de peau, sa religion. […] Je n’ai rien à leur dire. »

Quoi qu’on en pense, cette statue de CR7 rappelle forcément le buste en bronze vivement critiqué à la gloire du joueur de 36 ans qui avait été placé à l’aéroport de Madère.  

Pour résumer

En cette année 2021, Goa célébrait le 60e anniversaire de sa libération et un événement est venu polémiquer la fête. Une statue de Cristiano Ronaldo, légende de la Selecção, a été érigée afin d’inspirer la jeunesse locale à jouer au football. Seulement voilà, cette œuvre d’art a été inaugurée à un timing particulièrement délicat.

Tom Bonnard
Rédacteur
Tom Bonnard