OM – OGC Nice (1-0) : les trois enseignements de la victoire capitale des Marseillais

Ligue 1 : PSG - OM, les compositions (Mbappé et Balotelli titulaires)

L’OM, dans la course pour le podium, a remporté un succès important (1-0) à domicile face à une équipe de Nice bien décevante.

Balotelli, un pied-de-nez historique

Voir Balotelli réaliser un tel début d’aventure avec l’OM après six mois où il a été inexistant du côté de l’OGC Nice, cela ne pouvait que déboucher sur le scénario de ce soir. A savoir un Balotelli qui a pris un malin plaisir à être l’homme décisif du match face à son ancien club. Si Mario Balotelli n’a pas été étincelant dans le jeu, montrant même régulièrement des signes d’agacement vis-à-vis de ses coéquipiers, c’est bien lui qui a été présent pour placer une tête décisive sur un centre de Lucas Ocampos. Avec ce but, Balotelli devient tout simplement le premier marseillais à marquer lors de ses quatre premiers matchs au Vélodrome depuis… Josip Skoblar, légendaire buteur marseillais des années 60-70.

Caleta-Car valait le coup d’être un peu patient

Après son arrivée contre un chèque de 18 millions l’été dernier, Duje Caleta-Car a réalisé des débuts très compliqués sous le maillot marseillais, au point d’être rapidement catalogué comme une très onéreuse erreur de casting. Mais depuis quelques semaines, le défenseur croate justifie les promesses précédant son arrivée et cela a encore été le cas ce dimanche soir. Impérial dans les duels, montrant une capacité de vitesse qui était passée inaperçue jusqu’alors, et en prime très précis dans ses relances, notamment longues, Caleta-Car confirme qu’il forme avec Kamara, lui aussi très peu inquiété par une faible attaque niçoise, un duo très convaincant.

Garcia dessine le camouflet pour ses cadres avant le PSG

Dans une semaine, l’OM se déplace sur la pelouse du PSG pour le choc de la 29e journée. Cette réception de Nice sonnait donc comme la dernière chance pour les grands perdants des dernières semaines de se relancer avant le Classique. Mais Payet, Strootman, Luiz Gustavo ou encore Rolando ont encore démarré la rencontre hors du onze de départ, sur le banc de touche. Adil Rami n’était lui même pas sur la feuille de match, pour des raisons qui restent obscures. Le message semble désormais limpide, un vrai changement de hiérarchie a eu lieu à l’OM et Rudi Garcia risque fort de le confirmer contre le PSG.

Julien Pédebos