FC Nantes : le touchant témoignage d’une supportrice considérée comme une délinquante

FC Nantes : la petite vacherie des supporters aux Canaris

Privée de match à Reims, dimanche, comme tous les supporters nantais, une supportrice du FC Nantes a envoyé son témoignage au quotidien régional, Ouest-France. Edifiant.

C’en est tellement navrant, et pitoyable, qu’on se passerait volontiers de revenir sur un tel événement. Mais, sait-on jamais, les pouvoirs publics se rendront-ils compte, un jour, de la bêtise de certains arrêtés préfectoraux, et notamment ceux en matière de matches de football qui consternent désormais tous les amoureux du football.

Comme vous le savez, sans doute, les supporters du FC Nantes ont tous été interdits de stade Auguste-Delaune, dimanche à Reims, considérés, presque dans leur ensemble, comme de grands délinquants. Et plutôt que d’ouvrir le dialogue, ou même, avec un soupçon de logique et d’intelligence, préparer le déplacement en amont, c’est un arrêté ministériel, tombé vendredi soir, qui a empêché les fans des Canaris de se déplacer. Deux jours avant le match.

Gérante d’un hôtel, expatrié dans le Grand Est de la France, une supportrice d’une quarantaine d’années, a donc décidé de faire parvenir un courrier au quotidien Ouest-France afin de partager son ressenti. Elle n’est, mais sait-on jamais avec autorités préfectorales…, ni alcoolique, ni hooligan. « Je n’ai pas tout connu avec ce club, mais j’ai connu Marcel Saupin. J’ai vu Halilhodzic évoluer en tant que joueur, j’ai assisté à un France-Belgique d’anthologie qui a suivi l’inauguration officielle de la Beaujoire. J’ai vécu un Nantes-Galatasaray sous haute tension, la relégation en Ligue 2 puis la remontée. Expatriée dans le Grand-Est depuis peu, je me faisais une joie d’assister à la rencontre Nantes-Reims. La date était notée dans mon agenda dès le début de la saison. Une fois le parcage visiteurs ouvert, j’ai acheté ma place. Patatras : vendredi soir, l’arrêté ministériel tombe. J’ai eu du mal à y croire. Entre l’arrêté de la préfecture et celui du ministère de l’Intérieur toutes les justifications y passent : la surconsommation d’alcool par les Ligériens, (renforcée par la Saint-Patrick, si, si !), notre abus des fumigènes, le nombre d’incidents en déplacement, le lendemain d’une journée Gilets Jaunes qui s’annonce tendue, les possibles manifestations des forains Rémois….Tout y passe, mais rien ne me convainc… À croire que l’on préfère voir nos stades vides et nos équipes sans supporters. »

Avant de conclure avec ses quelques mots qui auraient le mérite d’en faire réfléchir certains : « Se rendre dans une enceinte sportive c’est vouloir vivre un moment de partage, c’est maintenir un lien social. Alors, merci Monsieur Castaner de m’avoir privé de ce moment de communion et de m’avoir réduite à un statut de délinquante. »

L.T.

Supporters NANTAIS, votre APPLICATION 100% Canaris est disponible.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play