ASSE : Claude Puel a fait prendre un nouveau ciment dans le vestiaire

true

La méthode Claude Puel, qui consiste à donner leur chance à presque tous les joueurs de son effectif, est déjà parfaitement assimilée à l’ASSE.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Claude Puel est toujours invaincu sur le banc de l’ASSE. Débarqué en urgence début octobre, le technicien de 58 ans a su imposer sa rigueur et son turnover à outrance pour sublimer une équipe en manque de confiance.

Le coach des Verts a ainsi utilisé pas moins de 26 joueurs en un mois et 7 matches, ce qui est du jamais vu en Ligue 1 ! Ces changements perpétuels ne nuisent pas à l’équilibre du vestiaire stéphanoise. Bien au contraire, ils le cimentent jour après jour. « Notre comportement montre que les joueurs ont compris ce que je voulais faire, même s’ils ne débutent pas ou s’ils ne se trouvent pas sur la feuille de match », a résumé Puel dimanche.

Le turnover fait le plus grand bien à l’équilibre du groupe

« On connaît le onze qui va débuter le jour du match, parfois la veille. C’est un plus, car ça marche. Cela maintient une concurrence, confirme Ryad Boudebouz dans L’Équipe. Tout le monde est obligé de se bouger à l’entraînement pour avoir sa place. Le coach garde la ligne directrice, et tout le monde est concerné. Même si le coach compte plus sur certains joueurs que d’autres, il garde la ligne directrice, et on se retrouve tous concernés. C’est bien pour le groupe car ça peut relancer tout le monde. »

Boudebouz a ainsi distillé face au FC Nantes (3-2) sa troisième passe décisive depuis son arrivée à l’ASSE. Miguel Trauco n’a signé devant les Canaris que son premier caviar stéphanois mais il adhère déjà pleinement au système de rotation imposé par Puel. « Cela montre que tout le monde peut être titulaire, se réjouit le latéral gauche, qui ne l’avait plus été depuis le derby devant l’OL (1-0). Maintenant qu’on est troisièmes, on va pouvoir jouer plus tranquilles. » 

Bastien Aubert

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013