ASSE : les enjeux du déplacement à Dijon

ASSE – Mercato : le chantier de l'été 2019 (1ere partie)

Les Verts retrouvent ce vendredi soir une équipe de Dijon qui leur avait infligé une correction en Coupe de France (3-6) le mois dernier, et qui doit impérativement prendre des points pour se donner de l’air au classement.

Souvenez-vous, c’était le 23 janvier dernier, trois jours après le derby, en Coupe de France. Dijon venait infliger à l’ASSE une lourde défaite en faisant trembler six fois les filets stéphanois, ce qui n’était plus arrivé dans le Chaudron depuis plus d’un demi-siècle. Un revers historique qui avait mis en lumière le manque de banc des Verts, avec un super Naïm Sliti (3 buts, 3 passes décisives) à la baguette côté dijonnais. Un mois plus tard, les deux formations ne sont pas au mieux. Le DFCO est toujours englué dans les profondeurs du classement. Depuis sa victoire à Geoffroy-Guichard, il y a eu une victoire contre Monaco (2-0) mais l’équipe d’Antoine Kombouaré vient d’enchaîner trois défaites. 18e, elle n’a qu’un point de plus que le premier relégable, Caen.

Ruffier et Khazri doivent se racheter

Les Verts, eux, ont enchaîné un nul à Nantes (1-1), une défaite à Rennes (0-3), une victoire contre Strasbourg (2-1) et un revers face au PSG (0-1). Depuis le derby, ils peinent à retrouver la bonne carburation. Leur dernier match contre Paris a laissé les 39652 spectateurs du Chaudron sur leur faim. Les occasions de s’emballer ont été rares, vu la frilosité dont on fait preuve Loïc Perrin et ses coéquipiers, et le superbe but de Kylian Mbappé a fait la différence. Pour sa mauvaise relance, Stéphane Ruffier a été montré du doigt, tout comme Wahbi Khazri, pour ses attitudes. Jean-Louis Gasset a soutenu ses deux piliers, mais une réaction s’impose vendredi à Dijon. Avant d’aller à Marseille, qui a pris la 4e place au goal average, puis de recevoir Lille, l’ASSE doit prendre des points en Bourgogne. Ce sera sans Kévin Monnet-Paquet, out pour la saison. Un coup dur pour l’équipe, évidemment, tant le n°22 tenait la grande forme depuis le début de l’année 2019. Dans la grisaille, contre Paris, la prestation de Mathieu Debuchy a toutefois rassuré. De retour de blessure, l’ancien lillois retrouve son niveau. La défense dans son ensemble a tenu la dragée haute aux Parisiens dimanche dernier, avec un bloc positionné très bas. Mais offensivement, les Verts n’ont rien montré, à l’image de Khazri, qui doit une revanche à Dijon. Et toute l’équipe avec lui, après le 3-6 du 23 janvier. Les Verts ont un affront à laver. Et des supporters à rassurer.

Laurent HESS