ASSE : la justice se range derrière les sanctions exemplaires prises contre des jeunes du club
Roland RomeyerCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
SANS SUITE

ASSE : la justice se range derrière les sanctions exemplaires prises contre des jeunes du club

Depuis quelques semaines, l'actualité de l'ASSE est agitée par les agissements condamnés au sein du centre de formation.

En marge des bons résultats de l'équipe première ou du dossier Wesley Fofana, l'ASSE a eu un dossier épineux à gérer ces dernières semaines. Trois joueurs du centre de formation ont été sanctionnés pour des violences dans le cadre d'un bizutage envers d'autres jeunes joueurs du club.

Alors qu'il était prévu que la justice s'empare du dossier ; les dirigeants stéphanois n'avaient pas attendu pour prendre des sanctions exemplaires. Deux jeunes ont tout simplement été exclu du centre de formation quand un autre a été mis à pied durant quinze jours. Le Progrès, ce vendredi, annonce que le parquet de Saint-Etienne a décidé de classer cette affaire sans suite.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'ASSE

Aucune plainte n'a été déposée

Selon le site du quotidien, le procureur adjoint a jugé qu'il lui était difficile de dater précisément les faits et donc d'en tirer une décision fondée. De plus, « aucune plainte n’a été déposée par les civilement responsables en accord avec leurs enfants ».

Mais surtout, le procureur a fondé sa décision sur le fait que le club stéphanois avait donc déjà pris des sanctions exemplaires en amont. « Vu la réaction disciplinaire, appropriée et sévère, de la direction du club, la réponse judiciaire peut se décliner de la sorte », écrit le Progrès.