OM – ASSE (0-2) : Les notes des Verts, nouveaux leaders de L1
Les Verts se congratulent au coup de sifflet finalCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
9 points sur 9 pour l'ASSE cette saison !

OM – ASSE (0-2) : Les notes des Verts, nouveaux leaders de L1

Victorieuse à Marseille hier soir, l'ASSE, seule équipe à compter 9 points après 3 journées, a pris les commandes de la L1, avec brio. Voici nos notes pour les Verts.

MOULIN (6)

Il s'est fait quelques frayeurs, emporté par sa fougue. Mais il sort, il soulage, il encourage, en leader. Suppléé par sa barre sur un tir d'Aké (55e), il est allé chercher un dernier coup franc de Thauvin (59e). N'a toujours pas pris de but cette saison.

DEBUCHY (non noté), puis MOUEFFEK (6)

Sorti sur blessure après avoir délivré un bon centre pour Aouchiche (8e), Debuchy a cédé sa place à Moueffek. Dans la zone de Payet, le jeune milieu de terrain, pour son baptême du feu en L1, s'en est remarquablement sorti au poste de latéral droit. Et il ne s'est pas contenté de défendre. De l'enthousiasme à revendre.

FOFANA (6)

Face à des Marseillais qui, étrangement, ont joué sans avant-centre jusqu'à l'entrée en jeu de Germain, le Minot des Verts a fait valoir son sens de l'anticipation, sa vitesse, son jeu de tête. Pas sûr qu'il ne vale que 30 M€ !

KOLODZIEJCZAK (6)

Une perte de balle qui aurait pu coûter cher (40e). Mais globalement, il s'est montré solide. Notamment quand l'OM a poussé, en début de deuxième mi-temps. Précieux.

MACON (7)

Un superbe centre sur l'ouverture du score d'Hamouma. Il s'est ensuite signalé par un retour devant Sanson (20e). Thauvin n'a pas bougé une oreille dans sa zone. Un match référence pour lui. Impressionnant du début à la fin.

NEYOU (6), puis SISSOKO

Devant la défense, Neyou a fait du bien par sa capacité à garder le ballon, à orienter avec sang-froid et lucidité. Remplacé par SISSOKO, pour la première apparition de l'ancien clermontois en L1.

CAMARA (6)

Buteur contre Strasbourg, le Martégal avait à cœur de briller au Vélodrome, un stade qu'il fréquentait avant d'intégrer le centre de formation des Verts. Toujours aussi généreux, il a harcelé les Marseillais sans relâche. Un vrai chien.

BOUANGA (7)

D'abord à droite, Bouanga a glissé à gauche en deuxième mi-temps. Dangereux sur un centre tir (50e) avant de buter sur Mandanda (70e), il est venu inscrire le but du KO sur un contre éclair, embarquant trois marseillais avant de décocher une frappe imparable. Un but de killer !

HAMOUMA (7), puis YOUSSOUF

Dans un rôle d'électron libre, dans l'axe, aux côtés d'Abi, Hamouma a fait mouche d'entrée, du gauche. Intenable, il a ensuite provoqué plusieurs coups francs. Un dernier centre dangereux (53e) avant de céder sa place à YOUSSOUF, qui a consolidé l'entre jeu au plus fort de la poussée marseillaise et s'est signalé par une ouverture pour Bouanga (70e).

AOUCHICHE (5), puis NORDIN (6,5)

Milieu gauche, Aouchiche a lancé Maçon sur l'ouverture du score d'Hamouma mais il n'a pas été très inspiré par la suite sur plusieurs situations, comme ce cafouillage sur lequel il tire sur Bouanga (16e). Remplacé à la mi-temps par NORDIN, qui a posé de gros problèmes à la défense de l'OM par sa vivacité, s'offrant sa 3e passe décisive de la saison en servant Bouanga après avoir éiminé Caleta-Car de superbe façon.

ABI (5,5), puis GOURNA-DOUATH

Abi n'a pas donné sa part aux chiens devant, bougeant la défense de l'OM par ses décrochages, ses fixations, faute d'avoir eu des occasions. Sorti sur blessure après un tacle de Sarr et remplacé par Gourna-Douath, un peu trop souvent à la faute. Sans conséquences.

41 ans que l'ASSE attendait ça !

Entreprenante, généreuse, l'ASSE n'a pas volé sa victoire, la première des Verts à Marseille depuis 1979 ! Hamouma et Bouanga ont fait la différence, mais c'est le collectif stéphanois qui a fait forte impression au Vélodrome. Roulez jeunesse !