PSG, OL, LOSC - L'oeil de Denis Balbir : « Paris évite l'accident, pas ses rivaux »
Moise KeanCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG, OL, LOSC - L'oeil de Denis Balbir : « Paris évite l'accident, pas ses rivaux »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Cette semaine, on disserte de la course au titre qui a connu quelques tournants à l'occasion de cette 25e journée.

Zapping But! Football Club Ligue 1 : top 10 du bilan financier des clubs

« Cette 25e journée a été, pour une fois, profitable au PSG. En effet, à l'exception de Paris, toutes les équipes de tête ont laissé filer des points ce week-end. C'est une première. Avant d'aborder son choc de Ligue des Champions face au Barça, le PSG retrouve tranquille ses marques. La victoire face à Nice (2-1) peut paraître étriquée. Il y a beaucoup de critiques mais c'est trois points de pris dans un contexte pas évident. Du coup, l'écart se resserre sans que la Ligue 1 ne perde en suspense.

Pour tous les autres, je défend encore la thèse de l'accident. La coïncidence est que ça touche Lyon (défaite 2-1 contre Montpellier), le LOSC (0-0 contre Brest) et Monaco (2-2 contre Lorient) en même temps. Au PSG de faire fructifier ce joli coup dans les prochaines semaines. Pour moi, le grand perdant du week-end, c'est surtout Lyon. La seule équipe à ne pas avoir pris au moins un point sur cette journée.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

« L'OL perdant du week-end, pas de la fin de saison »

Face à Montpellier, les hommes de Rudi Garcia sont passés à côté. Pour autant, je ne vois pas l'OL s'écrouler maintenant. A chaque fois que Lyon a eu un revers inattendu, il y a eu une réaction derrière. Je ne m'inquiète pas pour eux. Il s'agit d'un simple accident de parcours contre un adversaire qui ne leur réussit pas cette saison.

Certes, Lyon a déjà perdu deux fois au Groupama Stadium en 2021 (Metz et donc Montpellier). Certes, il y a les réceptions à venir du PSG (30e journée, le 21 mars) et du LOSC (34e journée, le 25 avril). Pour autant, je ne pense pas que ce type de sortie de piste se répètera lors des affiches décisives de la fin de saison. Cette année, l'OL joue ses gros matches comme s'il s'agissait de « sa » Coupe d'Europe. Il y aura une remise en question au niveau du staff, au niveau des joueurs. Ils savent très bien que cette saison sans Europe les obligera à livrer de gros matches pour la retrouver.

Cette saison, je trouve quand même l'OL plus régulier que par le passé. Même si cette équipe reste parfois difficile à lire avec quelques performances individuelles sur courant alternatif. Je pense à Marcelo - parfois rayonnant, parfois en difficulté – ou à Anthony Lopes à qui il arrive de perdre les pédales et sortir une prestation XXL le match d'après. La chance de l'OL c'est d'avoir une véritable capacité de réaction... »

 

« L'OL perdant du week-end, pas de la fin de saison »

Face à Montpellier, les hommes de Rudi Garcia sont passés à côté. Pour autant, je ne vois pas l'OL s'écrouler maintenant. A chaque fois que Lyon a eu un revers inattendu, il y a eu une réaction derrière. Je ne m'inquiète pas pour eux. Il s'agit d'un simple accident de parcours contre un adversaire qui ne leur réussit pas cette saison.

Certes, Lyon a déjà perdu deux fois au Groupama Stadium en 2021 (Metz et donc Montpellier). Certes, il y a les réceptions à venir du PSG (30e journée, le 21 mars) et du LOSC (34e journée, le 25 avril). Pour autant, je ne pense pas que ce type de sortie de piste se répètera lors des affiches décisives de la fin de saison. Cette année, l'OL joue ses gros matches comme s'il s'agissait de « sa » Coupe d'Europe. Il y aura une remise en question au niveau du staff, au niveau des joueurs. Ils savent très bien que cette saison sans Europe les obligera à livrer de gros matches pour la retrouver.

Cette saison, je trouve quand même l'OL plus régulier que par le passé. Même si cette équipe reste parfois difficile à lire avec quelques performances individuelles sur courant alternatif. Je pense à Marcelo - parfois rayonnant, parfois en difficulté – ou à Anthony Lopes à qui il arrive de perdre les pédales et sortir une prestation XXL le match d'après. La chance de l'OL c'est d'avoir une véritable capacité de réaction... »