OL – L’oeil de Denis Balbir : « Ne pas être trop sévère avec Nabil Fekir »

Fekir, OL, Lyon

Chaque semaine, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Focus sur la victoire précieuse de l’OL face à Montpellier (3-2) dans la course à la 2e place.

« En battant Montpellier (3-2), l’OL a profité des résultats du LOSC (défaite 1-0 à domicile contre Monaco) et de l’OM (battu 3-1 à Paris) pour faire la bonne opération du week-end. Quatre jours après Barcelone, ce n’était pas évident pour Lyon. Le MHSC n’est pas une équipe facile à manoeuvrer. Dans le scénario, il y a beaucoup de choses à redire mais ce qu’on retiendra in fine c’est que Lyon s’est remis à l’endroit après son élimination européenne. Mais est-ce vraiment surprenant ? L’OL a toujours su réagir après ce genre de déconvenue. Les Gones savaient très bien que l’affrontement avec Barcelone était un bonus. Les hommes de Bruno Genesio ont fait ce qu’ils ont pu. C’est passé. Lyon s’est remis dans des conditions de sprint final en championnat. Pour moi, c’est une belle preuve de caractère. Autant au niveau du staff que des joueurs. Mention spéciale à Moussa Dembélé, à nouveau buteur, et qui confirme qu’il s’agit d’une bonne pioche de l’été dernier.

« Memphis Depay ? Ce joueur n’a plus rien à faire à Lyon »

Dimanche, on a vu quelques choix forts. Memphis Depay n’a pas joué. Quand un joueur se permet de demander à jouer dans un grand club et fait des prestations aussi indigentes que celles face au FC Barcelone, c’est normal de le sortir de l’équipe. Ce joueur n’a plus rien à faire à Lyon. La priorité des dirigeants devrait être de le mettre sur la liste des transferts.

Titulaire et capitaine, Nabil Fekir a manqué son match et raté un penalty mais je prône l’indulgence le concernant. Il a tellement souvent sorti de l’ornière son club cette saison et les précédentes qu’on peut lui pardonner d’être un peu moins bien de temps en temps. C’est un joueur qui a énormément de talent. Ce n’est pas pour rien que Didier Deschamps fait à chaque fois appel à lui chez les Bleus. Il ne faut pas être trop sévère avec lui. Nabil Fekir est le genre de joueurs qui sait très bien se remettre en questions tout seul. Il n’y a pas péril en la demeure. Je pense qu’il reviendra plus fort d’ici à la fin de saison et qu’il sera important dans le sprint final.

« Qu’on arrête le bricolage derrière… »

Contre Montpellier, l’un des gros bémols est que l’OL a encore pris deux buts. Cela m’inspire une seconde évidence pour l’avenir : ce club doit vraiment solutionner la question de la défense centrale. Depuis plus de dix ans et le tandem Cris – Caçapa, Lyon tâtonne dans le secteur. C’est un gros point faible. Dimanche, on a vu Kenny Tete dépanner dans l’axe aux côtés de Jason Denayer car les autres solutions disponibles (Morel, Solet, Mapou…) ne convenaient pas au coach. A un moment donné, il va falloir arrêter les choix type Marcelo, Tete, Morel… Il faut investir sur une charnière centrale pour tenir la route en Ligue des Champions. L’OL ne franchira jamais de palier si, devant Anthony Lopes, il n’y a pas un axe solide, plus rapide. La cellule de recrutement lyonnaise est compétente : qu’on arrête le bricolage et qu’on prenne un grand défenseur à 40 M€ ou deux très bons défenseurs à 20 M€ pour avoir la paix… Cela fait trop longtemps que ça tourne en rond. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ