FC Nantes : Kita s’est fait un nouvel ennemi et a encore un projet en tête !

FC Nantes : le rendez-vous avec la DNCG pour la vente du club est repoussé !

S’il ne semble pas avoir l’intention de quitter la présidence du FC Nantes, Waldemar Kita a même bien envie de bomber le torse face aux critiques.

Confronté à un début d’année 2019 très compliqué sur plusieurs plans (décès d’Emiliano Sala, situation sportive délicate, défiance des supporters, abandon du YelloPark), Waldemar Kita va-t-il quitter la présidence du FC Nantes ? A priori, non.

Son entourage a en effet fait savoir qu’il était encore très motivé à l’idée de continuer à la tête des Canaris. En revanche, un départ pourrait le faire réfléchir à une condition. « Non, le club n’est pas à vendre, à moins qu’une offre de 100 millions d’euros arrive sur la table », a fait savoir l’entourage de Kita à 20 Minutes. L’arrêt du projet de nouveau stade a-t-il pour autant été un coup dur pour le président du FC Nantes. « Il est passé vite à autre chose. Il veut avancer encore avec le club qu’il aime et pour lequel il donne tout », a glissé un proche de Kita.

Le quotidien gratuit ajoute que le président du FC Nantes laisse aussi penser autour de lui qu’il n’a pas fait une croix sur la construction d’un nouveau centre d’entraînement, un de ses autres chevaux de bataille sur les bords de l’Erdre. Enfin, on comprend aussi que Kita n’a guère goûté aux déclarations de Yoann Joubert, son associé dans le feu projet YelloPark qui s’est déjà porté candidat à sa possible succession à la tête du FC Nantes. « Le club n’est de toute façon pas à vendre et encore moins à lui… », a assuré l’entourage de Kita à nos confrères.

JP