FC Nantes – Mercato : des indemnités de retard sur le transfert d’Emiliano Sala ? 

En voulant jouer avec le feu pour ne pas payer le transfert d’Emiliano Sala au FC Nantes, Cardiff City a pris le risque d’être frappé par des indemnités de retard.

Le FC Nantes a pris acte de la position de Cardiff City concernant le transfert d’Emiliano Sala. Ce mercredi, l’entourage du club nantais a communiqué à L’Équipe sa sérénité et son étonnement vis-à-vis de la stratégie du club gallois, qui doit régler une première tranche de 6 millions d’euros – sur un total de 17 M€ (plus 2 M€ de bonus) – le 26 janvier au plus tard.

Dans ce dossier devenu épineux par le drame subi par l’attaquant argentin, le FC Nantes est dans son bon droit et aurait tout fait dans les règles. « Si jamais des arguments de fond exposés par Cardiff arrivent dans la procédure, on travaillera dessus. Mais, là, il n’y en a pas. Donc on se dit que la raison va revenir et que les choses vont s’apaiser », estime cette source dans le quotidien sportif.

Si Cardiff entend poursuivre avec sa ligne dure, l’avocat de Mark McKay, impliqué dans ce transfert, a mis en garde le club gallois. « Lorsqu’il y a un transfert, la FIFA demande aux clubs de procéder à l’enregistrement de l’ensemble des documents contractuels auprès d’elle-même, estime Badou Sambagué sur RMC. Concernant Emiliano Sala, ce joueur a été transféré du FC Nantes vers le club de Cardiff. Il y a eu échange des documents contractuels, et une signature des accords entre les clubs, donc à partir du moment où la FIFA a pu enregistrer les documents, on peut considérer qu’il était un joueur de Cardiff au 21 janvier. Il s’agit tout simplement de respecter le contrat et de verser les fonds au FC Nantes. A partir du moment où le joueur a été transféré, il doit y avoir paiement de l’autre côté. »

Ce même Sambagué va plus loin dans son analyse et assure que Cardiff pourrait payer au FC Nantes plus que le montant initial du transfert de Sala en raison de sa stratégie actuelle.

« D’un point de vue éthique, c’est un mauvais calcul de Cardiff, et ça l’est aussi d’un point de vue juridique, insiste-t-il sur la radio sportive. Puisque si la FIFA confirme à nouveau que le contrat est validé, on aura non seulement un paiement des indemnités de transfert au FC Nantes, mais aussi des indemnités de retard, ainsi que le préjudice causé par l’attitude de Cardiff. »

JP

 

Supporters NANTAIS, votre APPLICATION 100% Canaris est disponible.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play

 

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond.