ASSE – Mercato : une ouverture pour un buteur à 3 M€ ciblé cet été ?

ASSE – Mercato : les Verts laissent filer deux pistes prometteuses vers la Serie A

Troisième meilleur buteur de Ligue 2 cette saison, l’attaquant de Clermont Florian Ayé (21 ans) serait dans les petits papiers de l’ASSE au mercato. Une expérience en Ligue 1 le tenterait bien.

Ce n’est pas parce que l’ASSE a finalement prolongé le contrat de Robert Beric qu’elle restera les bras croisés au poste d’avant-centre pendant le prochain mercato. Selon certaines indiscrétions, le club ligérien aurait même déjà bougé ses pions… en Ligue 2.

Auteur d’une saison très convaincante à Clermont, où il est le troisième meilleur de L2 avec 17 réalisations au cours de l’actuel exercice, Florian Ayé serait en effet une cible préférentielle des Verts cet été. À 21 ans, l’intéressé a quitté l’AJ Auxerre et semble pleinement épanoui Auvergne.

« Je ne pensais pas marquer autant de buts cette saison. Je crois que mon moment est enfin arrivé et que j’ai pris la bonne décision en venant à Clermont, glisse-t-il dans L’Équipe. Je travaille beaucoup plus devant le but que les saisons précédentes. Ici, le coach me fait confiance, il m’a installé à mon poste, en pointe, et il met en place des exercices très variés, des frappes en angle fermé, des combinaisons devant la surface, des situations de match, en fait. »

Les bonnes prestations de ce même Ayé n’ont pas tapé dans l’œil que des recruteurs de l’ASSE puisque le quotidien sportif glisse que d’autres clubs français comme l’OGC Nice ou le SCO d’Angers se sont manifestés.

Tout comme des équipes étrangères. Acheté 300 000 euros l’été dernier, le buteur passé par l’INF Clairefontaine devrait partir pour au moins dix fois plus cet été mais il ne se voit pas quitter la France avant d’y avoir fait son nid : « Je ne suis pas sourd, pas aveugle non plus, je sais que des clubs viennent me voir. Mais je ne veux pas griller les étapes, je veux continuer à jouer parce que c’est indispensable pour ma progression. Et si je dois partir, je préfère rester en France. »

JP