par Bastien Aubert
PROSPECTION

LOSC - Mercato : Callisto arrive, un premier renfort est visé !

Le futur président du LOSC Olivier Létang a assuré Christophe Galtier qu'il n'y aurait pas de sacrifice au mercato hivernal. Callisto arriverait même avec des idées pour renforcer l’effectif.

La semaine a été animée du côté du LOSC. Alors que l’Ajax Amsterdam sera son prochain adversaire en 16es de finale de la Ligue Europa, on a appris deux jours plus tard que le club nordiste allait changer de mains. Gérard Lopez devrait en effet laisser sa place à Olivier Létang incessamment sous peu, l’ancien boss du Stade Rennais arrivant avec le groupe Callisto Sporting SARL. Ce matin, L’Équipe assure que les futurs propriétaires lillois devraient d’ailleurs passer, en visio-conférence, devant la DNCG pour présenter leur projet.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DU LOSC

Le LOSC passe devant la DNCG ce matin

Ce rendez-vous sera précédé d’une audition du LOSC et de ses comptes à mi-parcours de la saison 2020-21. Initialement, l’audience était prévue mardi après-midi mais avait été reportée en raison du changement de propriétaire. Dans l’entourage de Callisto, on espère justement pouvoir être à Lille samedi ou dimanche, jour de la réception du PSG pour le choc de la 16e journée de L1 (21h). En attendant, RMC Sport a déjà fait savoir que Létang avait rassuré Galtier quant au prochain mercato, où il n’envisage aucune cure d’austérité. Ni de sacrifice, comme par exemple Renato Sanches. En revanche, un milieu offensif serait déjà suivi : Samba Diallo (17 ans). 

 

Un ailier sénégalais de 17 ans plaît au LOSC

« Intenable ballon au pied, très vif sur ses appuis, le milieu offensif sénégalais, pensionnaire de l'Académie Darou Salam, met à mal les défenses adverses à chacune de ses accélérations, assure Foot Mercato à l’origine de l’information. Le talent de l'international U20 n'est pas passé inaperçu chez les scouts européens. » Plusieurs écuries en France et ailleurs, dont le LOSC et Anderlecht pour ne citer qu'eux sur le Vieux continent, ont couché son nom sur leurs tablettes.