Christophe Galtier (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
FORTE TÊTE

PSG : la faille du nouveau système de Galtier est identifiée, elle est criante !

Si tous les observateurs s’accordent à dire que le nouveau système en 4-3-3 a donné plus d’équilibre au Paris Saint-Germain, un secteur défaillant donne des sueurs froides au staff de Christophe Galtier.

Zapping But! Football Club Bordeaux, PSG, OM, OL, ASSE : le top 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 en activité

Le PSG marche sur l’eau depuis l’instauration du 4-3-3. Expérimenté avec réussite face à l’OM le 16 octobre (1-0), celui-ci n’a plus bougé depuis avec un bilan de trois victoires convaincantes. La dernière, mardi contre le Maccabi Haïfa en Ligue des champions (7-2) a permis de confirmer que l’équipe est plus équilibrée qu’avec la défense à trois articulée autour de deux pistons.

Problème : ce système permet aux adversaires du PSG de centrer plus fréquemment et de créer le danger dans une zone défaillante des hommes de Christophe Galtier. Comme le fait remarquer L’Équipe, le club a encaissé deux buts de la tête sur coup de pied arrêté, mardi soir.

Avec celui contre la Juventus Turin (2-1), c’est le troisième de la tête sur un coup de pied arrêté : deux corners et un coup franc. Si l’on comptabilise également le penalty de Joao Mario, le 11 octobre lors de la réception du Benfica (1-1), Paris a concédé quatre de ses six buts européens sur ce type de phase de jeu. Le prochain axe de progression de Galtier est donc identifié.

Pour résumer

Si tous les observateurs s’accordent à dire que le nouveau système en 4-3-3 a donné plus d’équilibre au Paris Saint-Germain, un secteur défaillant donne des sueurs froides au staff de Christophe Galtier : les coups de pied arrêtés.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.