Hugo Ekitike face à LorientCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
NOTES

PSG : les notes de Parisiens vainqueurs à Lorient

Devant au score grâce à Neymar mais rejoint en début de seconde période, le PSG, privé de Lionel Messi, a fini par s'imposer sur la pelouse du Moustoir (2-1) grâce à Danilo. Voici les notes des leaders du championnat.

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des joueurs les plus capés

Gianluigi Donnarumma (5) : Le portier italien capte la première frappe de Le Fée (8e) mais est ensuite fusillé à bout portant par Moffi (53e), avant d'être sauvé par sa barre. Les Merlus ont très peu cadré, et l'ancien du Milan a encore vécu un match frustrant.

Achraf Hakimi (6) : Le latéral marocain a montré du déchet, tant dans certains contrôles (3e) que dans ses centres. Mais s'il n'a pas toujours fini ses actions dans la bonne manière, il a multiplié les courses, dans un rôle de piston qu'il n'avait plus connu depuis quelques semaines, et apporté du danger. Sérieux défensivement par ailleurs.

Sergio Ramos (6) : Plus fébrile sur quelques séquences que ses deux partenaires du jour dans l'axe, l'Espagnol a toutefois rendu une copie très correcte. L'ancien Madrilène a plusieurs fois été une menace sur les phases offensives, en apportant le surnombre balle au pied et en prenant à deux reprises le meilleur de la tête (28e, 68e).

Marquinhos (6,5) : Le Brésilien restait sur un match de patron à Turin et a livré une copie similaire en Bretagne. S'il est trop loin de Moffi sur l'égalisation lorientaise (53e), il a pour le reste bien cadré l'attaquant des Merlus (26e, 44e) et multiplié les interventions dans les airs (3e, 5e, 45e+3). Du très bon Marquinhos.

Danilo Pereira (7,5) : De retour comme titulaire, le Portugais a retrouvé son poste de troisième axial avec brio. Positionné à gauche, il a été excellent dans ses couvertures et sa lecture des trajectoires (4e, 35e, 44e, 72e). Plus neutre balle au pied, mais ce n'est pas sa tâche première. Sa très belle performance a été récompensée d'un but de la tête sur corner (81e). Remplacé par Nordi Mukiele (85e).

Nuno Mendes (6,5) : Buteur dès son entrée en jeu mercredi, le latéral portugais a réalisé un match plein ce dimanche. L'ancien du Sporting a montré énormément de volume dans son couloir, avec des centres dangereux (7e) et de grosses accélérations (24e). En plus de cela, il a été très costaud défensivement. Remplacé par Juan Bernat (76e).

Vitinha (5) : Le Portugais a gêné ses adversaires par son agressivité au contre-pressing. Il a également fait parler sa qualité dans les petits espaces. Mais il fut plus neutre qu'à l'accoutumée, dans la cadre d'un retour au 3-4-3 où on attendait plus de volume de sa part dans les courses. Remplacé par Renato Sanches (67e).

Marco Verratti (5) : Lui aussi a "souffert" de ce retour à un milieu en double pivot. L'Italien a touché moins de ballons que d'habitude, en a perdu quelques-uns assez chauds (6e). Mais il a fait le boulot par ailleurs, notamment par ses habituels tacles glissés (18e, 25e).

Neymar (7,5) : Suspendu à Turin, le Brésilien est revenu comme s'il n'était jamais parti. Une grosse occasion d'entrée (7e), puis l'ancien du Barça a repris ses habitudes dans le jeu… et dans les statistiques, avec un but plein de sang froid (9e) et une passe décisive sur corner pour Danilo (81e). Dans cette forme-là, c'est la classe mondiale.

Hugo Ekitike (4,5) : Il n'avait pas convaincu pour sa première titularisation de la saison contre Nice et n'a pas fait mieux ce dimanche. On retiendra bien sûr son bon choix de servir Neymar sur l'ouverture du score parisienne (9e). Mais surtout beaucoup de déchet (44e, 59e), et un manque de confiance flagrant au moment de conclure sur ses belles opportunités (31e, 42e). Encore trop tendre et remplacé par Carlos Soler (76e).

Kylian Mbappé (4) : L'attaquant français a la Coupe du Monde en tête et cela se voit. L'ancien Monégasque a livré l'un de ses pires matches de la saison sur un terrain compliqué qui ne l'a pas aidé dans ses prises de balle. Une bonne ouverture pour Nuno Mendes (7e), un centre pour la tête de Ramos (28e), mais pas grand-chose de plus si ce n'est deux frappes neutres (33e, 60e). Remplacé par Pablo Sarabia (85e)…avec une petite gêne à l'adducteur.

Pour résumer

Devant au score grâce à Neymar mais rejoint en début de seconde période, le PSG, privé de Lionel Messi, a fini par s'imposer sur la pelouse du Moustoir (2-1) grâce à Danilo. Voici les notes des leaders du championnat de France.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.