ASSE : pourquoi le duo Pauly – Roussey va mettre la pagaille dans la vente du club
Laurent Roussey, une menace que le tandem Caïazzo - Romeyer doit prendre au sérieux.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
RACHAT DE CLUB

ASSE : pourquoi le duo Pauly – Roussey va mettre la pagaille dans la vente du club

S'il parvient effectivement à récupérer les parts d'Adao Carvalho, le projet X3 France du tandem Pauly - Roussey va mettre à mal la gouvernance bicéphale de l'ASSE.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur le revenant Wahbi Khazri

S'il fait ricaner beaucoup de monde dans le Forez du fait de certaines annonces farfelues autour du projet X3 France (un budget de 500 M€ visé sur cinq ans, des objectifs de victoire finale en Ligue des Champions), la tentative de rachat de l'ASSE par le tandem Jacques Pauly – Laurent Roussey est à prendre au sérieux.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

La présence de Carvalho derrière Pauly change la donne...

En effet, le duo entend bel et bien faire une offre de 5 M€ à l'Agrasc, l'organisme d'Etat qui a confisqué les parts d'Adao Carvalho. Ecarté de l'ASSE pour « recel de blanchiment d'abus de biens sociaux », l'homme d'affaires franco-portugais – qui a vu ses parts confisquées par la justice – était présent lors de la conférence de presse de X3 France hier pour crédibiliser la démarche et confirmer qu'il ne ferait pas de recours contre cette offensive.

En clair, sans que Bernard Caïazzo et Roland Romeyer n'aient leur mot à dire, le duo Pauly – Roussey peut récupérer 50% des parts de la société Croissance Foot... Elle-même propriétaire à 44% de l'ASSE. Cela fait donc 22% des parts totales du club qui pourraient atterrir entre les mains de ce projet pour 5 M€.

Si le tandem Pauly – Roussey réussit effectivement ce passage en force au nez et à la barbe de Caïazzo et Romeyer, il faudra compter sur une troisième force en présence dans les discussions. Une force à puissance égale de Romeyer mais moins disante face au Cesse Foot de Bernard Caïazzo qui détient 44% des parts du club.

Une menace réelle pour les autres repreneurs

Alors que des discussions sont menées en coulisses avec plusieurs autres projets (dont celui porté par Mathieu Bodmer), la donne peut sérieusement se compliquer. En effet, quel acteur du marché acceptera de payer très cher pour un club en ne comptant que 66% « au maximum » (même si ce sera sans doute moins car Roland Romeyer a l'intention de garder quelques actions) du pouvoir décisionnaire ?

Quant à savoir si un actionnaire autre pourra se porter acquéreur des parts saisies par l'Adrasc, cela va dépendre du bon vouloir d'Adao Carvalho, lequel s'est toujours opposé au rachat de ses parts par Bernard Caïazzo ou Roland Romeyer et exercera surement son droit de recours pour leur mettre des bâtons dans les roues à eux ainsi qu'aux autres projets de rachat...

Pauly - Roussey, un plan à prendre au sérieux

Si Bernard Caïazzo et Roland Romeyer refusent d'écouter le tandem Pauly - Roussey, le passage en force préparé par X3 France et crédibilisé par le soutien d'Adao Carvalho pourrait bien mettre à mal la vente du club à d'autres repreneurs...