Ibrahima WadjiCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CARNET DE NOTES

ASSE - Rodez : Wadji maladroit de bout en bout, Chambost transparent, les notes des Verts

Sortie dès son entrée en lice en Coupe de France par Rodez, aux tirs au but, l'ASSE a encore déçu, malgré le soutien de son public. Voici nos notes pour les Stéphanois...

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

DREYER (5)

Il n'a absolument rien eu à faire face à une équipe de Rodez amoindrie, limitée et qui a rarement lancé des offensives. Il a sorti un tir au but, mais ça n'a pas été suffisant.
 

BRIANCON (4), puis SOW

Briançon s'est fait une première frayeur sur un duel avec un attaquant de Rodez mais il a serré les dents. Avant de devoir céder sa place, à nouveau touché. Remplacé par SOW, qui a semblé manquer de rythme sur ses interventions. Logique puisqu'il n'avait plus joué depuis deux mois et son penalty concédé à Valenciennes (2-2), fin août...

 

GIRAUDON (4)

La défense verte n'a pas encaissé de but pour le deuxième match consécutif. Mais dans ses relances et ses interventions, l'ancien troyen n'a pas toujours respiré la sérénité.

 

PETROT (4)

Lui aussi est apparu assez fébrile malgré la faiblesse de l'opposition. Pas de quoi lever les doutes sur son niveau...

 

NAMRI (4), puis MACON

Moins en vue qu'à Amiens, Namri a livré une prestation sans relief. Il s'est rarement porté à l'offensive dans son couloir droit. Remplacé par MACON, plus incisif et auteur d'un très bon centre pour la tête de Saban (94e).

 

MOUTON (4)

Reconduit par Batlles, Mouton a joué l'intégralité de la rencontre. Sans surnager, au sein d'une équipe sans rythme, sans idées ni talent. Une frappe au dessus (41e).
 

MONCONDUIT (4), puis OTHMAN

Monconduit a été dangereux sur coup franc (66e) mais sa prestation a été décevante. Trop peu influent et très énervé, ce qui a conduit Batlles à le sortir, d'autant qu'il avait écopé d'un avertissement. Remplacé par OTHMAN, auteur d'une frappe dans le kop sud (87e).

 

LOBRY (4)

Il a tenté de mettre l'équipe dans le sens de la marche, jusqu'au bout. Mais il aurait pu faire mieux sur ses frappes (56e, 57e, 58e) et a raté son tir au but.

 

PINTOR (3), puis MOUEFFEK

Auteur d'une tête à côté (5e) avant de simuler grossièrement une faute alors qu'il aurait pu se présenter seul face à Cibois (6e), Pintor a une nouvelle fois été fort peu convaincant. Remplacé par MOUEFFEK, bien plus percutant. Mais qui s'est vite éteint après son entrée dynamique.
 

CHAMBOST (3), puis SABAN

Aux abonnés absents, Chambost a laissé sa place à SABAN. Pour sa première apparition de la saison, le jeune ailier s'est positionné dans le couloir gauche et il s'est montré dangereux par ses dribbles, ses centres. Il aurait dû obtenir un penalty (90e) et a failli marquer de la tête, contraignant Cibois à une super parade (94e). Sans doute a-t-il marqué des points...

 

WADJI (3)

Le Sénégalais s'est montré maladroit dès ses premières frappes (6e, 9e), avant d'obliger Cibois à son premier arrêt du match (45e). Il n'a pas ménagé ses efforts et a multiplié les appels, les courses. Mais son déficit technique a encore été très important et il a raté son tir au but, repoussé par Cibois. Fatal !

Pour résumer

Sortie dès son entrée en lice en Coupe de France par Rodez, aux tirs au but, l'ASSE a encore déçu, malgré le soutien de son public. Wadji a été maladroit, y compris lors des tirs au but. Lobry a également échoué, lui qui avait été le Stéphanois le plus entreprenant.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.