Girondins : le vestiaire pointé du doigt, Ben Arfa a trouvé un bon avocat
Hatem Ben ArfaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
AVIS TRANCHE

Girondins : le vestiaire pointé du doigt, Ben Arfa a trouvé un bon avocat

Si Hatem Ben Arfa est moins performant en 2021 aux Girondins de Bordeaux, ce n'est pas simplement de sa faute pour le journaliste Eric Barrère.

Zapping But! Football Club Girondins : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

En ce moment, Hatem Ben Arfa en prend pour son grade aux Girondins de Bordeaux. Pas assez performant, jalousé par le vestiaire, lâché par Jean-Louis Gasset, l'ex international tricolore pourrait presque compter ses soutiens sur les doigts d'une main mais le journaliste de beIN Sports Eric Barrère, sympathisant bordelais depuis sa jeunesse, fait encore partie de ceux-là.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

Ben Arfa, génie incompris par ses partenaires ?

A l'occasion d'un débat où il était invité sur la radio ARL, Eric Barrère est monté au front pour Ben Arfa :« On peut dire ce qu’on veut, qu’il est individualiste, que c’est un soliste, tout ce que tu veux. Mais ce garçon a un talent indéniable et il pue le foot. Moi je pose une question. Est-ce que ses coéquipiers autour de lui, comprennent Ben Arfa ? Est-ce qu’ils sentent le jeu comme Ben Arfa ? Est-ce qu’ils puent le foot comme Ben Arfa ? Est-ce qu’ils ont le talent de Ben Arfa ? C’est une question que je pose, je n’en sais rien. À un moment donné, il faut quand même réussir à s'inscrire dans un collectif, mais il faut aussi que le collectif t’accepte », a-t-il lâché.

Pour lui, Hatem Ben Arfa est surtout dans un effectif trop pauvre en talent pour espérer mieux : « Oui, c’est un soliste, il croque, mais parce qu’il veut faire la différence, parce qu’il aime le jeu. Soit tu lui donnes les clés du camion et il joue tout seul, mais ce n’est pas possible. Il y a des matchs où il a été super altruiste après qu’on lui ait craché dessus pour son côté soliste. Mais ses coéquipiers n’ont jamais pu enchaîner. J’aurai bien aimé le voir avec deux, trois joueurs de son niveau autour de lui ».