ASSE, FC Nantes, RC Lens, PSG, OL, OM : la Ligue a frôlé un nouveau crash made in Mediapro
Vincent Labrune (LFP)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
COUAC

ASSE, FC Nantes, RC Lens, PSG, OL, OM : la Ligue a frôlé un nouveau crash made in Mediapro

Les droits TV sont revenus hanter la LFP ces dernières heures à cause notamment d’une guéguerre avec Canal+ et beIN SPORTS.

Zapping But! Football Club Ligue 1 : le classement des buteurs de la saison 2020-2021

La LFP s’est acheté un nouveau problème lié aux droits télé. Comme l’a révélé L’Équipe mardi, beIN SPORTS avait d’abord refusé de régler sa première échéance pour ses deux affiches de Ligue 2, fixée initialement au 1er juillet pour un montant proche de 7,5 millions d’euros. Hier, RMC Sport a toutefois fait savoir que la chaîne qatarienne a finalement annoncé à la Ligue qu’elle allait bien honorer son premier versement.

Hier soir, la LFP n’avait toutefois pas reçu le paiement de son partenaire qui devrait néanmoins intervenir très rapidement. Il faut dire que l’affaire a fait du bruit jusqu’à Matignon. BeIN Sports a même été mis en demeure par la Ligue de payer sous cinq jours sa première échéance, sous peine d’être assigné en justice devant le Tribunal de commerce de Paris !

« Il n'y aura aucune mansuétude de notre part à l'égard de ces acteurs s'ils ne respectent pas leur contrat, a expliqué à L’Équipe l'entourage du président de la République Emmanuel Macron. Cela a des effets sur les clubs. On ne peut pas laisser cette situation perdurer avec, tous les six mois, des gens qui se croient autorisés à ne pas appliquer les contrats qui les lient à la Ligue. » Une dernière référence à peine voilée à Mediapro, qui a secoué le football français ces derniers mois.

Bein SPORTS va payer son ardoise à la LFP

Les droits TV sont revenus hanter la LFP ces dernières heures à cause notamment d’une petite guéguerre avec Canal+ et beIN SPORTS.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert