OM : Michel répond très sèchement à Basile Boli

L’entraîneur espagnol de l’Olympique de Marseille était face aux médias il y a quelques minutes. Et ce à deux jours du match AS Monaco-OM, dimanche à 17 heures.

Toujours très attendu, et notamment depuis que l’on sait que le club olympien est à la vente, Michel a abordé tous les sujets chauds du moment. Voici ce qu’il faut en retenir.

La vente du club

« Je n’en avais pas parlé avec la propriétaire, Margarita Louis-Dreyfus, lors de notre entrevue à Zurich. Il faut respecter sa décision. Elle a choisi le moment le plus opportun à mon sens. Mais pour moi, ça ne change rien pour moi. Je veux surtout bien terminer la saison et que l’on soulève la Coupe de France. Voici ce qui est important. Mon contrat ? Je ne peux rien vous dire, je ne peux me projeter. Tant qu’on ne sait rien sur la vente. »

La descente en Ligue 2

« On ne se focalise pas sur le classement. On ne se concentre pas que dessus. Ce serait un erreur de le faire. Je vois les entraînements et je constate que les joueurs ne sont pas craintifs quant à une descente. Ils sont concentrés. On le sera tous pour le match à Monaco, croyez-moi. On ne pense pas non qu’à la Coupe de France. Ca aussi, ce serait une erreur. »

Les critiques de Basile Boli

« En tant qu’entraîneur, je dois faire face aux critiques. Surtout quand elles viennent d’une véritable légende du club. Mais Basile Boli se trompe complètement. Il pouvait me dire les choses face à face. C’est curieux. Si il assistait aux entraînements, il aurait sur pourquoi j’avais choisi ses joueurs contre Bordeaux. C’est clair, Boli m’a déçu en tant que personne, m’a déçu en tant que responsable de l’OM. J’ai regretté ses propos. Je ne crois pas qu’il ait été influencé par quiconque pour dire ce qu’il a dit. C’est une légende, il n’a pas besoin de ça. Je n’ai pas eu d’explications avec lui depuis. »

Le groupe contre Monaco

« A l’exception de Isla, Diarra et Alessandrini, tout le monde est disponible. Je prendrais une décision demain quant au groupe, même si j’ai déjà une bonne idée de ce que je vais faire. »

L.Tercier