FC Nantes – L’oeil de Denis Balbir : « Hâte pour les Canaris que la saison se termine »

false
PSG, Girondins, FC Nantes, OM : les sanctions pour Tuchel, Pablo, Girotto et Balotelli sont tombées !

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Focus sur la période délicate traversée par le FC Nantes.

« Eliminé en demi-finale de la Coupe de France par le PSG (3-0) après un arbitrage très discutable, le FC Nantes a perdu son grand objectif de la fin de saison. Ce week-end, les Canaris ont encore chuté à Toulouse (0-1). Même si le FCN dispose d’un matelas confortable par rapport aux trois dernières places (7 pts sur le 18e), les signaux du moment incitent à la prudence car ils ne sont clairement pas favorables.

« Est-ce que ce vestiaire-là pourra se relever ? »

Si on analyse la semaine dans le détail : Nantes s’est fait voler à Paris, Valentin Rongier a eu des mots forts contre l’arbitrage, il y a un gros sentiment d’injustice derrière ce que traverse le club nantais depuis plusieurs mois maintenant, on ne sait pas si Vahid Halilhodzic restera à l’issue de la saison (ce qui participe à l’incertitude en coulisses)… Même si ce ne sont pas les mêmes objectifs ni les mêmes classements, on peut faire le parallèle avec Lyon. Vendredi, les deux clubs s’affrontent dans un choc qui s’annonce déjà bouillant.

Même avec sept points d’avance, le FC Nantes peut être en danger. Dans la tête, tout peut aller très vite. Est-ce qu’il y aura une possibilité de se révolter ? De ne pas plonger ? Sincèrement, il y a quelques semaines : on aurait parié sur un trio Dijon – Caen – Guingamp (ordre à définir) sur les trois dernières places. Depuis, tous ont eu une réaction d’orgueil. Nantes est dans une autre dynamique. Est-ce que ce vestiaire-là pourra se relever ? Est-ce que cet entraîneur-là est capable de trouver le discours pour que ses joueurs ne baissent pas les bras ? Je pense qu’ils ont les armes pour rester en Ligue 1. En tout cas, je leur souhaite.

« Beaucoup de tristesse et de compassion pour cette équipe »

Pour être très franc, le FC Nantes est une équipe qui suscite en moi beaucoup de tristesse. Même si on n’en parle pas tous les jours, je pense que, de l’extérieur, on est tous encore marqué par la tragique disparition d’Emiliano Sala. Quand on regarde Nantes jouer, on ne peut s’empêcher d’avoir de la compassion pour eux, de leur souhaiter que la saison se termine le moins mal possible et qu’ils restent parmi l’élite… Personnellement, je n’arrive plus à voir Nantes, son public, son stade de la même manière qu’avant. On sent dans les discours, dans les regards, dans les attitudes toute la souffrance qu’ils portent. On a vraiment hâte pour eux que la saison se termine… Je pense que c’est aussi le cas pour tout le monde au FC Nantes. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ