ASSE : Bernard Caïazzo n’est pas pressé de recruter un nouveau directeur sportif

true

Président du Conseil de Surveillance de l’ASSE, Bernard Caïazzo a fait le point sur le remplacement de Dominique Rocheteau au poste de directeur sportif.

Mercredi, à l’occasion d’un long entretien au Progrès, Bernard Caïazzo a évoqué de nombreux dossiers de l’actualité de l’ASSE. Focalisé sur le changement de coach (Printant) et l’arrivée de nouveaux investisseurs américains, le président du Conseil de Surveillance des Verts l’est beaucoup moins concernant le poste de directeur sportif.

« On passe les Pyrénées et on verra après les Alpes. C’est d’abord le coach et après le directeur sportif. Ce qui est hyper important, c’est la notion d’expérience. On ne peut pas jouer aux apprentis sorciers. Quand on aura réglé le problème du coach, on aura réglé 90 % des problèmes. Le club tournera », estime le dirigeant.

Invité à définir le profil souhaité, Bernard Caïazzo a avancé quelques exigences… Se disant prêt à attendre quelques mois s’il le faut : « Le DS peut très bien ne pas arriver avant trois mois s’il n’est pas libre. Il faut mieux prendre un excellent qui n’arrive pas tout de suite qu’un moyen libre. Il devra aussi s’entendre avec le coach mais pas le chapeauter. Le profil que l’on recherche, c’est l’exemple de la réussite de Marc Keller à Strasbourg ou Olivier Létang à Rennes. Roland a 74 ans, moi j’en ai 65. Il va falloir faire rentrer des jeunes d’une quarantaine d’années au club ». Profil pouvant correspondre : Olivier Pickeu (SCO Angers, 49 ans).

Arnaud Carond

Alexandre Corboz