PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes, RC Lens : le responsable de la crise Mediapro - LFP dévoilé
Jaume Roures (au centre), patron de MediaproCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
OPPORTUNISME

PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes, RC Lens : le responsable de la crise Mediapro - LFP dévoilé

L'actionnaire chinois de Mediapro, Orient Hontai Capital, pourrait être à l'origine de la crise qui secoue le football français, après que le média ait demandé une renégociation des droits TV.

Ce jeudi matin doit se tenir un conseil d'administration de la LFP pour valider un emprunt conséquent qui permettra de compenser le non-paiement par Mediapro des droits TV d'octobre mais également de décembre. Ce qui constituera une bouffée d'air frais pour les clubs professionnels, ultra dépendants de cette rentrée d'argent. Justement, L'Equipe du jour affirme que l'actionnaire chinois de Mediapro,Orient Hontai Capital, pourrait se cacher derrière le bras de fer avec la Ligue pour des raisons purement financières.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

"Les hommes d’affaires chinois ont peu de respect pour la naïveté"

« Si l’état financier des investisseurs chinois ne paraît pas directement en cause dans la douche froide qui s’abat sur le championnat de France, il n’est pas exclu que la main de Pékin ou de Shanghai ait quand même pu tenir le pommeau. Un bon connaisseur des investissements asiatiques en Europe, encore récemment en poste à Shanghai, estime « plausible » que l’actionnaire de référence « tente de faire baisser la facture » d’un très probable gros déficit d’exploitation de la chaîne Téléfoot dont le point d’équilibre (3,5 millions d’abonnés) paraît hors d’atteinte en l’état. »

« « Les hommes d’affaires chinois ont peu de respect pour la naïveté et un grand sens du rapport de force », ajoute cet expert qui pointe « l’hyper dépendance des clubs au contrat » et « ses protections potentiellement insuffisantes pour la Ligue ». Jean-Michel Aulas le dit autrement : « N’avoir ni de garantie bancaire ni de deposit (caution) devient une insigne faiblesse voire un drame pour le football français. » »