FC Barcelone : un Mercato bridé par la MSN

Si le FC Barcelone rêve de s’offrir un latéral droit pour concurrencer Sergi Roberto, l’équation est rendue très compliquée par les prolongations de contrat. Explications.

A Barcelone, les marchés des transferts ont souvent des allures de casse-tête ces dernières saisons. D’un côté, un Lionel Messi très exigent qui aimerait que le club se renforce sur plusieurs postes (défenseur central, latéral droit, milieu et attaquant) et souhaite placer ses « copains » (Dybala). De l’autre, un club contraint d’être pragmatique par le fair-play financier.

Le fair-play financier bride le Barça

Car il est une règle immuable sur laquelle l’UEFA ne transige pas : la masse salariale ne doit pas dépasser 70% des revenus du club. Or, à Barcelone, l’accroissement des revenus liés aux nouveaux partenariats (Rakuten, etc.) parvient à peine à suivre la cadence des prolongations de contrat. Avant l’arrivée de Rakuten, la masse salariale représentait déjà 64% des revenus avec les prolongations de Neymar, Busquets et Mascherano (435 sur 679 M€). Les Asiatiques et leur contrat à 55 M€ par an de minimum garanti ont augmenté un peu la voilure mais il va désormais falloir s’atteler à d’autres revalorisations importantes comme Luis Suarez, Andrès Iniesta et surtout Lionel Messi.

Le départ d’Alex Vidal nécessaire

De ce fait, les moyens n’existent pas vraiment comme l’a récemment reconnu le président Josep Maria Bartomeu face aux médias : « Je ne veux fermer aucune porte. Le Barça doit rester attentif, mais il y a des limites économiques. Au Barça, nous n’avons pas de recours illimités. Et aucune offre n’est arrivée sur nos bureaux ». En clair, l’arrivée  d’un latéral droit – tant souhaitée en interne même si Luis Enrique n’aurait formulé « aucune demande » dans ce sens selon son boss – dépend d’un départ : celui d’Aleix Vidal.

Darijo Srna, la piste la plus plausible

« Aucun de départ de Vidal ou d’un autre joueur n’est prévu. Peut-être qu’un joueur viendra me dire qu’il veut partir comme ça s’est passé avec Pedro. Mais personne ne nous a dit ça pour le mois de janvier », a précisé le dirigeant catalan. En manque de temps de jeu, Vidal va prendre son temps. S’il s’en va, l’enveloppe dépendra du montant de son transfert et de l’économie salariale réalisée. Sauf énorme surprise, il ne faut donc pas s’attendre à voir débarquer un « crack » mais plutôt un joueur en bout de course et gratuit du type de Darijo Srna (34 ans), lequel devrait pouvoir se libérer de son contrat au Shakhtar Donetsk. Pour João Cancelo (FC Valence, 22 ans), Djibril Sidibé (AS Monaco, 24 ans) ou Pol Lirola (Sassuolo, 19 ans), il faudra surement patienter encore un peu.

Alexandre CORBOZ