ASSE, FC Nantes, RC Lens, OM, OL, PSG : une L1 à 18 s’accélère, plusieurs clubs paniquent !
Jean-Michel Aulas (OL)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
AMAIGRISSEMENT

ASSE, FC Nantes, RC Lens, OM, OL, PSG : une L1 à 18 s’accélère, plusieurs clubs paniquent !

La prochaine assemblée générale de la LFP pourrait sonner le glas de la Ligue 1 à 20 clubs, pour un passage à 18 formations dans l’élite. Chose que certains voient d’un mauvais œil.

Zapping But! Football Club Ligue 1 : top 10 des meilleurs vendeurs de la décennie

Depuis près de deux décennies, les multiples tentatives pour ramener la Ligue 1 de 20 à 18 clubs ont été vaines. Si certains clubs ne sont pas forcément hostiles au principe d’une élite légèrement revue à la baisse, ils sont beaucoup moins partants pour acter une décision qui pourrait les toucher.

Avec la crise sans précédent qui menace la survie de nombreux clubs, l’occasion n’a pourtant jamais été aussi belle pour les partisans d’une L1 à 18. Selon L’Équipe, Vincent Labrune et Canal+ font partie de ceux-là. Jean-Michel Aulas, président de l’OL, suivrait ses pas avec même une option favorable pour un passage à 16 clubs sur le moyen terme.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

« Le plan est prêt avec une échéance pour être exécuté : le 3 juin »

« Le plan est prêt, avec une échéance pour être exécuté : le 3 juin, la date aujourd’hui prévue pour l’assemblée générale de la Ligue, assure L’Équipe au sujet d’un passage à 18 clubs en L1. À cette occasion, la volonté est d’adopter ce changement de format, qui a bien moins d’opposants que dans le passé, pour une mise en route au démarrage de la saison 2022-2023. »

Pour en arriver là, il faudra, au préalable, que quatre clubs de L1 descendent en L2 contre seulement deux montées. « C’est le scénario privilégié mais il inquiète forcément les clubs ‘moyens’ de l’élite, qui vont vivre la peur au ventre la saison prochaine. Ils souhaiteraient donc plutôt un schéma avec trois descentes et une seule montée... ce qui est forcément moins du goût de la L2. » Bref, le chantier est encore loin d’être terminé.