Girondins : Bedouet monte au créneau pour défendre Karamoh, ciblé par les supporters

GGirondins - Mercato : pourquoi Paulo Sousa est l’homme de la situation à Bordeaux

Eric Bedouet, l’entraîneur des Girondins de Bordeaux, n’a pas voulu accabler Yann Karamoh, pourtant en difficulté contre Guingamp.

Alors qu’il revenait sur les terrains après sa mise à pied suite à son absence au Haillan pendant que ses partenaires étaient en déplacement à Marseille, Yann Karamoh a vécu un match compliqué contre Guingamp, avec notamment des prises d’initiatives personnelles pas franchement convaincantes, et qui ont fini par agacer le public bordelais.

Un contexte qui devient donc lourd pour l’ailier bordelais qui peut au moins compter sur le soutien de son entraîneur, qui assure que la nonchalance du joueur n’est qu’une impression. « Une prestation scandaleuse ? Non, car premièrement il a été sanctionné. Tout d’abord, la sanction ce n’est pas drôle ni pour nous, ni pour lui, ni pour son entourage. C’est une décision qui a été prise par la direction et c’était quelque chose de grave. Il faut savoir se remettre des choses comme ça, car ce n’est pas si simple que ça. C’est la même chose que pour les blessures, lorsqu’une personne s’arrête pendant 15 jours, on le voit au niveau physique, on ne reprend pas la compétition facilement. Dès que la compétition, on ne l’a plus, c’est un problème. Il faut donc se remettre au travail. Il faut enchaîner les matches et qu’il soit très exigeant avec lui-même. Ce n’est pas quelqu’un qui va jouer et qui s’en fout. Il n’est pas comme ça. C’est peut-être l’impression qu’il donne pour certains spectateurs, mais il n’est pas du tout comme ça. Son attitude, il doit peut-être la changer. Mais ce n’est pas l’image qu’il veut montrer, le joueur n’est pas comme ça. Il ne joue pas pour se foutre du monde », a confié Bedouet dans des propos relayés par WebGirondins.

Néanmoins, l’entraîneur bordelais reconnaît que Karamoh va devoir faire des efforts à l’avenir sur l’impression qu’il renvoie sur la pelouse. « C’est encore un jeune joueur et il va falloir qu’il peaufine ce côté-là. C’est un gros travail à faire sur lui. A nous aussi de lui expliquer ce que le haut niveau doit attendre tout en ayant un comportement irréprochable. Des fois on peut avoir un comportement comme ça et donner des signes qui ne sont pas bons alors que ce n’est pas forcément la base du joueur ».

Julien Pédebos