Girondins : Malcom va lui même plaider sa cause auprès de la LFP

Suspendu deux matches (dont un avec sursis) par la commission de discipline de la LFP, Malcom a décidé de se rendre en personne aujourd’hui à Paris pour plaider sa cause. 

C’est une affaire qui fait grand bruit du côté des Girondins de Bordeaux. En effet, Malcom a été suspendu par la LFP pour deux matches (dont un avec sursis) suite à sa simulation lors de la rencontre face à l’OL le 28 janvier dernier (remportée 3-1 par les Girondins). Or, les girondins ont vécu cette décision comme une injustice puisque Mariano Diaz avait également simuler avec le même arbitre, mais en passant à travers les mailles du filet. « Ce sont deux cas identiques avec le même arbitre et le même rapport mot pour mot » confiait l’actionnaire principal des girondins, Nicolas de Tavernost, samedi dans L’Equipe.

Malcom souhaite se faire justice lui même 

Alors qu’il avait opté pour la visio-conférence jeudi dernier face à la commission de discipline de la LFP, la jeune pépite des Girondins de Bordeaux a cette fois décidé de prendre les choses en main en se déplaçant en personne à Paris. Accompagné du directeur général du club, Alain Deveseleer, il avancera sans doute l’argument de la jurisprudence Mariano afin de ne pas manquer la rencontre face à Nice (dimanche à 15 heures). « Je rappelle les efforts faits pour garder Malcom cette saison. C’est également un match qui peut peser lourd puisqu’il s’agit de Nice, un concurrent direct. Je fais confiance à la commission de la FFF pour rétablir l’équité », affirmait Nicolas de Tavernost.

Charlie COURRENT