FC Nantes : comment Vahid Halilhodzic s’est coupé de Kita et des Canaris

Arrivé au FC Nantes avec des grandes idées en octobre, Vahid Halilhodzic a rapidement compris où il mettait les pieds. En interne, le courant passerait difficilement.

Vahid Halilhodzic, on l’aime ou on ne l’aime pas. Mais l’entraîneur du FC Nantes n’a jamais caché sa franchise en arrivant sur les bords de l’Erdre. Celle-ci pourrait l’entraîner vers la sortie.

« Tout le monde n’est pas impliqué à 100 % dans le projet », a ainsi lâché coach Vahid, lundi en conférence de presse. Entre des joueurs en fin de contrat et sur le départ, cinq éléments prêtés, des cadres qui ont déjà annoncé leur intention de voir autre chose en juin ou des joueurs dont la motivation est sujette à caution (Tatarusanu et Krhin blessés à Nantes, mais pas en sélection), rien n’est simple pour le coach du FC Nantes.

Au-delà de l’éternelle franchise d’Halilhodzic, les relations ne sont pas au beau fixe en interne. « Beaucoup de joueurs sont lassés par son absence de remise en cause », lâche un proche du vestiaire à 20 Minutes. « Son manque de souplesse lui est aussi reproché. Certains ne se voient pas du tout poursuivre avec lui la saison prochaine », poursuit le quotidien gratuit, qui parle aussi d’un manque de souplesse personnel peu apprécié dans le vestiaire.

JP