RC Lens : Alain Casanova n’est pas (encore ?) menacé

Malgré les résultats décevants du RC Lens en 2017, son entraîneur Alain Casanova, critiqué par les supporters, ne semble pas en danger pour l’instant.

Trois défaites, deux nuls, une seule victoire : le bilan du RC Lens en championnat depuis la mi-janvier est indigne d’un candidat à la montée. Pire, les hommes d’Alain Casanova n’ont jamais donné le sentiment lundi soir à Orléans (2-1) de vouloir se rebeller. Au point que certains supporters n’ont pas hésité, après la rencontre, à réclamer le départ du technicien.

La L1 toujours accessible

Les dirigeants du RCL n’en sont pas encore à envisager une telle issue. C’est en tout cas l’analyse d’Antoine Placer, qui suit l’actualité du club artésien pour La Voix du Nord. Le journaliste rappelle ainsi que les coéquipiers de Nicolas Douchez restent en course pour monter en Ligue 1 : « Tu es à 2 points du deuxième, il reste 12 matches. Tu n’as jamais annoncé que tu voulais survoler la L2. »

Virer Casanova, ça coûte cher

L’éviction de Casanova et de ses adjoints contraindrait en outre le RC Lens à quelques dépenses supplémentaires, ce que souligne encore notre confrère : « De là à signer un chèque à tout un staff (c’est de ça qu’il s’agit)… Et trouver qui pour être sûr de faire mieux ? » Bref, l’entraîneur lensois dispose encore d’un peu de temps. Mais il ne faudrait pas en abuser…

Sylvain Opair

Photo auteur
julien.demets