OM : Eyraud remporte une grande victoire, McCourt peut souffler
McCourt et EyraudCredit Photo - Icon Sport
par La rédaction
JUSTICE

OM : Eyraud remporte une grande victoire, McCourt peut souffler

En 2018, l’OM avait licencié Henri Bedimo. Le latéral a porté l’affaire en justice et réclamé plusieurs millions d’euros. Las, la justice a donné raison au club.

Zapping But! Football Club OM : les chiffres de la carrière d'entraîneur de Jorge Sampaoli

Depuis son arrivée sur la Canebière, Jacques-Henri Eyraud n’a pas hésité à user des licenciements. Adil Rami et Henri Bedimo ont fait les frais de la politique agressive du président de l’OM.

En 2018, Henri Bedimo avait été prié de faire ses bagages après avoir créé une académie au Cameroun. Problème, pour monter ce projet « à but social et éducatif », le latéral avait noué un partenariat avec Montpellier, son ancienne écurie (2011-2013). 

L’intéressé avait alors décidé de contester ce licenciement devant la justice. Pour lui, le motif était « abusif » et « fallacieux ». Bedimo réclamait 5,3 millions d’euros au club olympien. Il estimait que l’OM avait envie de réaliser des économies sur son salaire

Selon RMC Sport, le gaucher a perdu son procès. Le club olympien peut être légitimement soulagé. En ces temps de crise économique, Frank McCourt a été dispensé d’envoyer une rallonge pour une nouvelle bourde de Jacques-Henri Eyraud.