FC Nantes - OM (1-1) : Pierre Ménès ne sauve qu'un Olympien de la purge de la Beaujoire
Pierre MénèsCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
TALENT

FC Nantes - OM (1-1) : Pierre Ménès ne sauve qu'un Olympien de la purge de la Beaujoire

Le journaliste de Canal+ Pierre Ménès a suivi la rencontre FC Nantes-OM (1-1), qui l'a horrifié par sa faiblesse technique, jusqu'aux deux éclairs d'un Dimitri Payet dont il salue le talent.

Zapping But! Football Club OM : le calendrier complet de la saison 2020-2021

Trois jours après un bon match contre Nice (3-1), conclu par une première victoire en L1 depuis le 6 janvier, l'OM était attendu à la Beaujoire hier. Et il a hélas confirmé combien il était irrégulier, entre des leaders à la peine comme Steve Mandanda, auteur d'une énorme bourde sur l'ouverture du score, ou Hiroki Sakai, expulsé, et des jeunes parfois inconsistants (Henrique, Dieng). Spectateur attentif de cette rencontre conclue sur le score de 1-1, Pierre Ménès a tiré à vue, épargnant cependant Dimitri Payet, auteur de l'égalisation marseillaise.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

"Dimitri a plus de talent dans son gros orteil que le reste de l’équipe"

"Je suis arrivé à temps pour m’infuser Nantes-Marseille, avec notamment une première mi-temps terrifiante. Terrifiante de faiblesse offensive, de manque d’envie, de manque d’ambition… C’était épouvantable. Alors on peut éventuellement l’accepter venant des Nantais qui doivent jouer tous leurs matchs le couteau entre les dents. Mais pour l’OM, quand même, quoi… Le pompon a été atteint avec cette passe à rebonds d’Alvaro sur laquelle Mandanda loupe son dégagement et que Blas récupère pour ouvrir le score."

"À ce moment du match, les Olympiens étaient à l’agonie. Ils ont pourtant égalisé vingt minutes plus tard sur un joli centre de Nagatomo bien repris par Payet, qui a failli doubler la mise dans la foulée sur une tentative de lob à 35 mètres du but d’un Lafont avancé. Alors je sais bien qu’aujourd’hui, Payet est persona non grata à Marseille, que les insultes fusent dans tous les sens. Je suis désolé de faire cette constatation : Dimitri a plus de talent dans son gros orteil que le reste de l’équipe. Cela ne change rien à la qualité de ses prestations, à ce côté maussade qu’il a dans son jeu et dans son comportement. Mais en terme de talent pur, personne dans ce club ne lui arrive à la cheville. Et c’est peut-être là que réside l’un des plus gros problèmes de l’OM. À l’arrivée, ce match nul n’arrange ni l’une ni l’autre des deux équipes en attendant les résultats des matchs de dimanche. Enfin, vu le match sinistre qu’elles nous ont offert en cette fin d’après-midi à la Beaujoire, on ne va pas les plaindre non plus…"

Pour résumer

Dimitri Payet a été le seul joueur de l'OM à recevoir les félicitations de Pierre Ménès, spectateur du match à Nantes (1-1) hier.

Raphaël Nouet
Article écrit par Raphaël Nouet