OM : la première vraie victime de Cuisance ne serait pas Payet
Michaël CuisanceCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CONCURRENCE 

OM : la première vraie victime de Cuisance ne serait pas Payet

S'il a remplacé Dimitri Payet lors d'OM – Girondins, Michaël Cuisance est amené à évoluer dans un autre registre dans le futur.

Si Michaël Cuisance a profité de l'absence de Dimitri Payet, suspendu, pour faire ses débuts samedi soir contre les Girondins de Bordeaux, il n'est clairement pas certain que l'idée d'André Villas-Boas soit de remplacer son capitaine à l'OM. En effet, bien qu'utilisé à gauche sur son premier match, le polyvalent joueur prêté par le Bayern Munich devrait prochainement découvrir une autre fonction avec le club phocéen.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

« Cuisance doit jouer à la place de Sanson »

Selon le journaliste de RMC et suiveur de l'OM Jonatan MacHardy, c'est dans un autre registre que Cuisance doit être utilisé... Et c'est Morgan Sanson (26 ans), qui a refusé de quitter le club cet été pour rejoindre le Zenith Saint-Pétersbourg, qui doit s'inquiéter pour son cas personnel.

« Cuisance, j'ai un peu de mal à le voir jouer en faux 9. Contre Bordeaux, il n'a pas joué à son meilleur poste. C'est un joueur qui est meilleur en numéro 8. Quand on voit la qualité technique qu'il a et ses intentions, ce n'est pas que j'ai une dent contre lui, mais il peut faire mieux. Et il doit jouer à la place de Sanson. C'est un joueur surcoté, il n'a pas sa place dans le onze de départ. Il joue car il met des buts de temps en temps et parce qu'il a une débauche d'énergie, en étant à la fois partout et nulle part. Cuisance est amené à prendre sa place. Je suis Villas-Boas, je garde ce 4-4-2 en losange, avec un milieu Cuisance - Kamara - Rongier, Payet en 10, et le duo Thauvin - Benedetto devant. Tout cela avec des latéraux qui montent pour faire des centres », a-t-il analysé.