Rudi Garcia et Adil Rami
Rudi Garcia et Adil RamiCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
PRUD'HOMMES

OM : Rami accable Garcia dans son conflit avec Eyraud

Selon Adil Rami, en procédure avec l'OM suite à son licenciement, tout serait de la faute de son entraîneur de l'époque, Rudi Garcia, qui lui aurait accordé un jour de congé sans assumer ensuite.

Samedi dernier, Adil Rami et les avocats de l'Olympique de Marseille avaient rendez-vous devant les prud'hommes au sujet du licenciement pour faute grave du défenseur à l'été 2019. Ce que conteste le défenseur de 34 ans, aujourd'hui à Boavista. Prié de ne pas s'exprimer dans les médias par son avocat pendant toute la durée de l'affaire, le champion du monde 2018 l'a fait dans le livre Autopsie, sorti ce jour, et dont Le Figaro s'est procuré quelques bonnes feuilles.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE
Podcast Men's Up Life
 

"Tout le monde était au courant"

Et pour Rami, pas de doute, Garcia était bien au courant de son escapade à Fort Boyard : "Je veux récolter des fonds pour la cause des femmes battues. Cent mille euros pour mon association. J’accepte tous les «ménages» pour en parler et faire gagner de l’argent. Cette semaine-là, nous jouons le samedi. Je demande au coach le programme pour le dimanche et le lundi. «Dimanche repos, lundi entraînement.» Avec Garcia, on ne peut jamais rien prévoir. Il ne fixe jamais d’une semaine sur l’autre. «Coach, je dois aller aux trophées UNFP dimanche, et lundi j’aimerais bien avoir ma journée. – Ok Adil, comme tu es blessé et que tu ne t’entraînes pas avec le groupe, tu vois ça avec le doc, c’est à lui de décider. (…) En deux ans à Marseille, je n’ai jamais eu à envoyer un message au coach ou au président pour prévenir de mes activités parallèles: «Coach, j’ai un cours de boxe, coach, je pars en crossfit.»"

"Tout le monde était au courant, et personne ne m’a jamais rien dit à ce sujet. Ma journée off, je fais attention, mais je vaque à mes occupations personnelles et d’ailleurs il m’arrive souvent d’en parler sur mon Instagram. Comme mes coéquipiers, quoi. Je n’ai rien à cacher. J’appelle au dernier moment la production de Fort Boyard pour les avertir de ma présence et il est aussi prévu que je ne fasse rien de dangereux. Le mardi matin, à 10 heures, je suis au centre d’entraînement et on ne me dit rien. Personne n’évoque mon absence de la veille, puisque je n’étais pas convoqué, dispensé de séance par le doc. La semaine se passe sans encombre. Je ne suis même pas sur la feuille de match pour la dernière journée de la saison, contre Montpellier au Vélodrome."

Pour résumer

Désormais à Boavista, Adil Rami est revenu sur son conflit avec l'OM, qui l'a licencié pour faute grave. Il a chargé son ancien entraîneur, Rudi Garcia.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.