Frank McCourt (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert

OM : un chèque rondelet passe sous le nez de McCourt

Si l’Olympique de Marseille a tenté, jusqu’à la semaine dernière, de faire appel du huis-clos imposé contre le Sporting Portugal en Ligue des champions (18h45), la raison serait essentiellement économique.

Zapping But! Football Club OM : faut-il vendre Gerson en cas de belle offre ?

On comprend mieux pourquoi l’OM a essayé par tous les moyens d’éviter un huis-clos ce soir contre le Sporting Portugal (18h45). Selon L’Équipe, une telle affiche de Ligue des champions peut générer de 2,5 à 3 M€ de recettes, avec plus de 63 000 spectateurs attendus en temps normal.

Sans aucun supporter, du fait des incidents survenus lors de la réception de l’Eintracht Francfort mi-septembre (0-1), le manque à gagner sera de cet ordre. Pour certains groupes de supporters aussi, celui-ci est palpable : ils disposent d’un petit quota de packs qu’ils peuvent (comme les abonnements en L1) écouler à l’unité les soirs de match, histoire de financer les prochains déplacements ou d’autres activités.

« La direction de l’OM ne souhaite pas rembourser les billets, mais les fondre dans des avoirs, lissant le manque à gagner sur de futures rencontres, explique L’Équipe. Le spectateur lésé aurait ainsi un avoir qu’il pourrait utiliser sur une prochaine rencontre européenne, en C1 ou en C3, si l’OM poursuit l’aventure sur la scène continentale. Dans certaines associations de supporters, on parle aussi de report sur le prix du prochain abonnement 2023-2024. »

Pour résumer

Si l’Olympique de Marseille a tenté, jusqu’à la semaine dernière, de faire appel du huis-clos imposé contre le Sporting Portugal en Ligue des champions (18h45), la raison serait essentiellement économique. Explications...

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.