Etienne GreenCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
BILAN

ASSE : la victoire à Amiens, les supporters, Green, Rodez... les Tops-Flops du mois d'octobre

Hormis la victoire à Amiens (1-0), le mois d'octobre aura encore été difficile pour l'ASSE, 18e de L2 et déjà sortie de la Coupe de France. Voici nos Tops/Flops...

Zapping But! Football Club ASSE : les Verts sans cellule de recrutement, un problème ?

Les TOPS

 

La victoire à Amiens

Grâce à un penalty (assez généreux) obtenu par Pintor et transformé par Wadji, l'ASSE obtient sa première victoire à l'extérieur de la saison à Amiens (1-0), en maitrisant le 4e de L2. Les Verts réalisent 11 tirs, dont seulement 1 cadré, face à des Picards eux aussi maladroits (13 tirs, 2 cadrés) et qui butent sur un bon Dreyer. Ce succès permet à l'ASSE de remonter à la 18e place et de revenir à 1 point du premier non relégable. Une belle opération. Et un résultat qui lui évite de s'enfoncer dans la crise, alors que des changements étaient envisagés en interne, à la tête du club.

 

Le parcage vert à la Licorne

Comme à chaque déplacement, le parcage vert avait fait le plein en Picardie et les supporters présents à la Licorne ont soutenu l'équipe du début à la fin. On n'a entendu qu'eux ! Remarquable.

 

Le kop nord contre Rodez

Contre le Paris FC, déjà, les Magic Fans avait donné de la voix. Ils l'ont fait aussi contre Rodez, nombre d'entre eux profitant du joli soleil pour assister au match torse nu. Malgré la piètre prestation de l'équipe, le kop nord a chanté, poussé tout au long de la partie. Et il a même encouragé ses favoris après l'élimination, quand ceux-ci sont venus au pied du kop pour les remercier. Exemplaires.

 

Matthieu Dreyer

Green dans le dur, l'ancien Merlu a repris la main. Avec deux clean sheets à Amiens et face à Rodez en Coupe de France. Décisif à la Licorne, il n'a pu empêcher l'élimination, samedi dernier, après avoir pourtant sorti un tir au but des Aveyronnais.

 

Les débuts du jeune Namri

L'ancien réserviste de Troyes frappait à la porte depuis quelques semaines avec ses bonnes prestations en réserve. Elle s'est ouverte à Amiens et dans son rôle de piston, le jeune franco-tunisien (20 ans) est entré dans l'équipe sans complexes, avec une victoire à la clé. Avant de livrer un second match assez neutre, contre Rodez.

 

Les FLOPS
 

Le match nul contre Grenoble

Pour le retour du public après un début de saison à huis clos, l'ASSE déçoit, incapable de s'imposer face à une équipe de Grenoble pourtant limitée. Tell ouvre le score d'entrée de jeu après une perte de balle de Bouchouari. Deux buts de Chambost et Briançon permettent aux Verts de passer devant mais Phaëton égalise à l'entame du dernier quart d'heure. Malgré une grosse domination (26 tirs à 4), l'ASSE partage les points avec le GF 38.

 

Le tambour gate des Magic Fans

La rencontre contre Grenoble est marqué par un incident dans le kop nord où les Magic Fans se voient refuser l'entrée de deux tambours. Malgré de longues discussions et l'intervention de Batlles, les Ultras décident de ne pas assister au match et dénonce un « excès de zèle » des autorités.

 

La défaite à Sochaux

Avec 16 tirs à 7, l'ASSE ne démérite pas à Bonal. Mais ce sont bien les Sochaliens qui s'imposent et poursuivent leur bon début de saison. Les Verts, eux, retrouvent la zone rouge. Les supporters présents dans le Doubs leur demandent de vite réagir après cette nouvelle défaite.

 

Krasso suspendu 3 matches

La fin de match à Sochaux est marquée par l'expulsion de Krasso, coupable d'un geste d'humeur. L'Ivoirien va le payer cher puisque la LFP lui inflige 4 matches de suspension, dont 1 avec sursis. Même s'il en risquait 7 selon une note glissée par la communication de l'ASSE aux médias, la sanction est sévère.

 

La défaite contre le Paris FC

Les deux seuls tirs cadrés du Paris FC font mouche et l'ASSE s'incline à nouveau dans le Chaudron. Ils concèdent un deuxième but en fin de match alors qu'ils sont en supériorité numérique après l'expulsion de Filipovic. Leur prestation, avec un changement de système de jeu et le retour d'une défense à quatre, est catastrophique. « On joue le maintien », déclare Batlles après la rencontre. L'ASSE se retrouve 19e de L2 à 4 points du premier non relégable.

 

L'élimination en Coupe de France

Avec Rodez au programme, on pensait l'ASSE capable de réussir son entrée en lice et de rejoindre Roche ou Montrbison au 8e tour pour un derby ligérien. Mais non. Amorphes en première mi-temps, les Verts n'ont pas trouvé la faille malgré leur domination et une fin de match plus entreprenante. Et les échecs de Lobry et Wadji aux tirs au but ont scellé leur élimination. Une déception de plus.

 

Etienne Green

Le natif de Colchester n'aura pas brillé en octobre et Batlles décide d'arrêter les frais après une nouvelle déconvenue contre le Paris FC où le jeune portier n'est pas exempt de tout reproche sur les deux buts encaissés. Son manque de confiance, sa fébrilité semblent rejaillir sur sa défense. Dur, dur...

 

Yvann Maçon

Comme Green, Maçon fait les frais de la défaite contre le Paris FC. Batlles fait un choix fort en décidant de le sortir du groupe pour le déplacemet suivant, à Amiens, avec une victoire à la clé. Le Guadeloupéen, pourtant auteur de 3 buts cette saison, paye des dernières prestations décevantes. Mais aussi un comportement « suspect », lui qui s'était pris la tête avec un leader des Magic Fans après la défaite à Sochaux.

 

Benjamin Bouchouari

Etincelant lors de sa première titularisation contre Bastia, Bouchouari n'a pas confirmé. Fautif sur le premier but encaissé contre Grenoble, décevant contre le Paris FC, le petit milieu de terrain a glissé vers le banc. Suspendu en Coupe de France contre Rodez, il a terminé le moins d'octobre par une entrée en jeu à Amiens où il était apparu bien immature...

 

Pour résumer

Hormis la victoire à Amiens (1-0), le mois d'octobre aura encore été difficile pour l'ASSE, 18e de L2 et déjà sortie de la Coupe de France. Voici nos Tops/Flops. Qui concernent notamment le malheureux Etienne Green, qui a perdu sa place...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.