ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Quel avenir pour Jean-Louis Gasset avec les Verts ? »

ASSE (Débat) : les Verts sur le podium, possible ou pas ?

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1 et des Verts. Focus sur Jean-Louis Gasset. Le coach de l’ASSE continuera-t-il la saison prochaine ?

« Ces derniers temps, on parle beaucoup de l’avenir de Jean-Louis Gasset dans les médias. C’est vrai que le coach des Verts arrive en fin de contrat en juin. A l’instant t, c’est délicat d’aborder ce sujet. Je pense déjà que les deux ou trois prochains matches seront déterminants pour connaître les ambitions sportives réelles du club sur la fin de saison et que cela jouera forcément dans la balance sur l’avenir de Jean-Louis Gasset. L’ASSE sera-t-elle européenne ou non ? Le coach aura-t-il des garanties et les moyens de bâtir une équipe compétitive pour 2019-2020 ? Les deux sont forcément liés…

« Je ne pense pas que le coach continuera la saison prochaine »

Le paramètre personnel aura aussi son importance. Il peut y avoir une petite usure chez Jean-Louis Gasset. Il se murmure que tout n’est pas rose entre le coach des Verts et certains de ses dirigeants. Même s’il y a l’Europe et les moyens, un entraîneur a besoin de se sentir en confiance. Quand à l’inverse il tombe sur des dirigeants butés ou qui pensent autrement que lui, ça peut jouer. Enfin, il y a le paramètre Laurent Blanc à ne pas négliger.

Si le « Président » a des projets, peut-être que Jean-Louis Gasset sera tenté de le suivre… A l’heure actuelle, parler de l’avenir de Jean-Louis Gasset, cela revient à marcher sur des œufs. Si je dois vraiment donner mon avis, je ne pense pas que le coach stéphanois continuera l’aventure la saison prochaine. En tout cas, je ne le vois pas resigner pour deux ou trois ans.

« La gestion de Diony et des jeunes, deux bémols de la gestion Gasset »

A titre purement personnel, j’ai beaucoup de respect pour le travail réalisé jusqu’à présent par Jean-Louis Gasset et son staff. J’ai souvent souligné ses bonnes idées comme ce fut le cas avec Kevin Monnet-Paquet, resigné l’été dernier et transformé en un excellent piston défensif à droite. En revanche, il a plusieurs points de gestions qui m’ont frustré en tant qu’observateur extérieur. D’abord (et je l’ai déjà dit dans des chroniques précédentes) je ne comprends pas l’utilisation systématique de Loïs Diony.

Je peux entendre l’argument qu’il amène de la profondeur mais il ne marque jamais. Pour moi, il ne mérite pas d’être titulaire alors que, dans un autre registre, Robert Béric est beaucoup plus efficace pour le peu qu’il joue.

Le deuxième point qui m’a gêné, c’est l’utilisation trop sporadique des jeunes. La formation tourne bien. L’équipe U19 est en demi-finale de Coupe Gambardella. Un joueur comme William Saliba devrait être titulaire. Jean-Louis Gasset s’entête avec Neven Subotic, un joueur d’expérience qui marque certes contre Dijon mais qui est trop peu performant sur les gros matches pour justifier une telle confiance.

Je pense aussi à Arnaud Nordin qui mérite davantage sa chance. On dit qu’on a de bons jeunes au milieu qui pointent le bout de leur nez. On pourrait les aligner à dose homéopathique pour leur faire prendre le pouls du monde professionnel. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ