FC Nantes : Franck Kita a bluffé, le club est « vraiment à vendre »
Franck et Waldemar Kita en mode bluff ?Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
REVELATIONS

FC Nantes : Franck Kita a bluffé, le club est « vraiment à vendre »

Malgré les démentis de Waldemar puis Franck Kita, il semblerait que le FC Nantes soit bel et bien sur le marché. C'est en tout cas les infos du très bien renseigné Romain Molina.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les 10 plus grosses ventes des Canaris

Présent en conférence de presse hier, le directeur général du FC Nantes Franck Kita a-t-il bluffé en évoquant la possible vente du club face au projet du Collectif nantais actuellement en train de se monter ?

« Le montant de la vente ? Ce n'est pas chiffrable, je ne souhaite pas communiquer. Le club n'est pas à vendre. Certains clubs mandatent des banques d'affaires pour vendre le club, ce n'est pas le cas », a martelé le fils du patron, faisant fi de la fronde des supporters, de la contestation politique locale et des tensions de ces derniers mois.

« Le FC Nantes est vraiment à vendre »

Pour autant, comme l'a montré la sanction de la DNCG ce vendredi, le FC Nantes de Kita n'est pas aussi solide économiquement que le prétend son patron et cette sortie sur la vente du club semble surtout destiné à faire monter au maximum le prix de vente.

Dans son live sur Youtube jeudi soir, l'excellent journaliste d'investigation Romain Molina a confirmé que le club ligérien était « vraiment à vendre » malgré les démentis publiques répétés de la famille Kita. Rappelons qu'il y a deux ans, dans un contexte économique pourtant beaucoup plus favorable, les dirigeants du FC Nantes avaient ouvert la porte à des négociations exclusives avec le fonds d'investissement anglais LFE Football Group Limited. Closing qui avait finalement capoté...

Un poker menteur autour du FC Nantes ?

Franck Kita a démenti hier la volonté de sa famille de se séparer du FC Nantes. Pourtant, il semblerait que les dirigeants nantais soient bel et bien à l'écoute des offres même si le projet "Collectif nantais" est regardé avec un œil méfiant...