Antoine KombouaréCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
VERITES

FC Nantes : Kombouaré se sait assis sur un siège éjectable et évoque le recrutement

Dans le dernier numéro de Onze Mondial, actuellement en kiosques et disponible sur le shop, Antoine Kombouaré a évoqué le difficile métier d'entraîneur. De sa philosophie, à son palmarès en passant par sa certitude d'être viré et le Mercato, le Kanak a joué cartes sur table.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le palmarès complet des Canaris

Sur sa philosophie de jeu

« J’aime attaquer, contrairement à ce qu’on peut penser. Ça ne veut pas forcément dire avoir le ballon. Dans l’idéal, on aimerait tous faire comme Guardiola, mais moi, j’ai arrêté de rêver. J’aime avoir une équipe capable de créer le danger, d’aller de l’avant, de marquer des buts. C’est ce qui m’anime (…) J’ai horreur de voir mes équipes ne penser qu’à défendre. Ça n’est pas possible ».

Sur son palmarès

« Guardiola, Ancelotti, Deschamps, ils ont des trophées à la maison. Moi, j’ai un petit palmarès, tranquille. Mais dans des clubs comme Nantes, Dijon, Guingamp, un maintien, c’est comme un trophée. Tu fixes tes objectifs par rapport au club que tu diriges. Quand j’arrive ici et qu’on arrive à maintenir le club, c’est un trophée pour moi. C’est pratiquement un miracle ».

Sur la certitude d'être viré

« C’est la première chose que j’ai eue en tête quand j’ai décidé de faire ce métier. C’est ma vingtième année d’entraîneur, je n’ai jamais eu à aller aux prud’hommes. J’ai accepté dès le début la règle : tu viens et à tout moment, tu peux être viré. À partir de là, j’ai zéro souci (…) Moi, je ne suis que de passage, le poste ne m’appartient pas. Je travaille pour que le contrat soit le plus long possible et le jour où c’est fini, je ne me prends pas la tête ».

Sur le recrutement

« Ça dépend des clubs. Normalement, il y a un gros travail de recherche sur le joueur, sur l’homme. Mon avis est un avis technique. Je regarde la qualité du joueur. Une fois qu’on a travaillé là-dessus, on regarde ce qu’il vaut humainement. Quand vous recrutez, vous dépensez beaucoup d’argent donc il faut essayer de limiter les risques. La principale caractéristique que l’on va rechercher, c’est de savoir s’il va rentrer dans le système et nous faire gagner des matchs ».

Retrouvez l'interview complète dans le dernier numéro de Onze Mondial en vente sur le shop ici.

Kombouaré se livre dans Onze Mondial

Dans le dernier numéro de Onze Mondial, actuellement en kiosques et disponible sur le shop, Antoine Kombouaré a évoqué le difficile métier d'entraîneur. De sa philosophie, à son palmarès en passant par sa certitude d'être viré et le Mercato, le Kanak a joué cartes sur table.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.