Real Madrid – Mercato : CR7, Neymar, Bale… Julen Lopetegui a déjà quatre urgences sur le feu !

Futur coach du Real Madrid, Julen Lopetegui se retrouve déjà avec plusieurs dossiers Mercato encombrants hérités de l’ère Zidane.

A peine démis de ses fonctions de sélectionneur de l’Espagne, Julen Lopetegui ne restera pas inactif très longtemps. Attendu sur le banc du Real Madrid à la reprise de l’entraînement en juillet, le technicien va commencer à plancher en coulisses sur le prochain Mercato de sa future équipe, récupérant le chantier laissé libre par Zinédine Zidane … Et les problèmes non tranchés qui en découlent.

1/ Gérer le cas Cristiano Ronaldo

Selon AS, les gros dossiers de Lopetegui sont au nombre de quatre. Premier d’entre eux : la gestion du cas Cristiano Ronaldo, agacé par sa non-revalorisation mais qui menace de partir. Sur ce cas, l’ancien coach du FC Porto a un avantage : il peut demander à leur agent commun Jorge Mendes d’engager une discussion.

2/ Creuser le fantasme Neymar

Le deuxième dossier chaud est celui de Neymar (PSG), objectif avoué de Florentino Perez. Là aussi, Lopetegui ne part pas de zéro. Lui qui est le premier à l’avoir fait venir en Europe à Valdebebas en 2008 alors qu’il s’occupait des jeunes merengues et que la star parisienne n’avait que 15 ans. Reste que l’annonce de l’UEFA, qui ne sanctionnera pas le PSG cette saison, complique vraiment la donne pour obtenir un accord cet été.

3/ Rattraper le coup avec Gareth Bale

Troisième point important : désamorcer les envies d’ailleurs de Gareth Bale, échaudé par son statut de remplaçant à la fin de l’ère Zidane. Comme pour Isco, à qui il était parvenu à remonter le moral en sélection quand Zizou l’assignait au banc, Lopetegui devrait faire usage de beaucoup de diplômatie.

4/ Trancher la question du gardien de but

Enfin, il restera à régler la question du gardien. Zinédine Zidane a toujours défendu Keylor Navas. Florentino Perez toujours tenté de se débarasser du Costaricien au profit d’un nom plus ronflant. Lopetegui peut être un atout dans la manche présidentielle pour récupérer David De Gea (Manchester United), son portier avec la Roja.

Arnaud Carond