Girondins : Gasset sait comment utiliser Ben Arfa face à l'OM
Jean-Louis GassetCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
EN FORME

Girondins : Gasset sait comment utiliser Ben Arfa face à l'OM

L'entraîneur des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Gasset, aurait l'intention de faire jouer Hatem Ben Arfa à Marseille samedi soir, quitte à le décharger des tâches défensives.

Jean-Louis Gasset ne mentait pas quand il disait qu'il adorerait avoir Hatem Ben Arfa à ses côtés aux Girondins de Bordeaux et qu'il ferait tout pour que le meneur de jeu se sente bien. Visiblement, l'expérimenté entraîneur a son idée pour aligner sa seule recrue estivale samedi soir lors du choc sur la pelouse de l'ennemi marseillais.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

Décharger de certaines tâches défensives

Selon le journaliste de RMC Nicolas Paolorsi, première bonne nouvelle, Ben Arfa sera "apte à jouer. Il est content, motivé. Il est bien sûr le terrain et dans le vestiaire également". Concernant son utilisation dans son ancien jardin du Vélodrome, l'idée serait de lui donner une liberté totale sur le plan offensif et de limiter ses efforts en le déchargeant "de certaines tâches défensives".

Les mauvaises langues diront qu'Hatem Ben Arfa n'a pas attendu d'être à court de forme pour se délester du replacement défensif ou du travail d'harcèlement de l'adversaire. Mais voilà en tout cas une stratégie qui pourrait s'avérer payante pour Jean-Louis Gasset.

Décharger de certaines tâches défensives

Selon le journaliste de RMC Nicolas Paolorsi, première bonne nouvelle, Ben Arfa sera "apte à jouer. Il est content, motivé. Il est bien sûr le terrain et dans le vestiaire également". Concernant son utilisation dans son ancien jardin du Vélodrome, l'idée serait de lui donner une liberté totale sur le plan offensif et de limiter ses efforts en le déchargeant "de certaines tâches défensives".

Les mauvaises langues diront qu'Hatem Ben Arfa n'a pas attendu d'être à court de forme pour se délester du replacement défensif ou du travail d'harcèlement de l'adversaire. Mais voilà en tout cas une stratégie qui pourrait s'avérer payante pour Jean-Louis Gasset.