L’instant OM : petit message de prévention à Téji Savanier et autres potentielles recrues

Supporter de l’OM devant l’éternel (qui, pour lui, s’appelle Raymond Goethals), Raphaël Nouet revient chaque mercredi soir sur l’actualité chaude de son club de cœur.

“L’ascenseur émotionnel s’est poursuivi samedi dernier après la victoire sur Nîmes (2-1) qui, conjuguée à la défaite lyonnaise à Nantes (1-2), permet de croire de nouveau à une qualification pour la Champions League. Ce succès sur les Crocos a été en lui-même un ascenseur émotionnel, avec une descente au vu du pauvre jeu pratiqué pendant les 45 premières minutes, une montée à toute vitesse entre la 45e et la 80e avec les deux buts inscrits et deux autres refusés, une nouvelle descente avec la réduction du score gardoise et une chute libre pendant les deux minutes ayant séparé la main de Bouna Sarr dans le temps additionnel de la décision de l’arbitre de revenir sur le pénalty qu’il venait de siffler.

Vraiment rien ne nous sera épargné cette saison, raison pour laquelle on peut espérer une fin heureuse puisque le début et le milieu ont été au mieux chiants, au pire effroyables. Malgré cela, je ne peux m’empêcher de trouver complètement stupide la banderole des ultras à l’entrée des vingt-deux acteurs : « Un entraîneur bidon, des joueurs sans couilles, mais qui les a engagés ? Direction démission ! ». J’ai déjà eu l’occasion de l’écrire mais ce genre de banderoles, de sifflets ou d’injures avant un coup d’envoi, cela équivaut à se tirer une balle dans le pied.

« Imaginez qu’en arrivant à votre travail, vos clients vous traitent de tous les noms ? Vous feriez quoi ? Vous auriez envie de leur donner satisfaction ou de tout faire pour leur faire comprendre qu’ils vont trop loin ? »

Parce qu’imaginez qu’en arrivant à votre travail, vos clients vous traitent de tous les noms ? Vous feriez quoi ? Vous auriez envie de leur donner satisfaction ou de tout faire pour leur faire comprendre qu’ils vont trop loin ? A la limite, que cette banderole sorte à la fin du match, après une énième contre-performance, OK. Quelle soit affichée au centre Robert Louis-Dreyfus lors du premier entraînement après Bordeaux, encore mieux. Mais là… Les supporters se félicitent de jouer un grand rôle dans les victoires mais ils devraient comprendre qu’ils en jouent un aussi dans les défaites. Plomber le moral de joueurs déjà abattus par de mauvais résultats, c’est nul, contre-productif.

« Préparez-vous au pire pour mieux apprécier le meilleur. Car ces virages qui peuvent vous transcender sont également capables de vous anéantir moralement. »

Alors, à toi, Téji Savanier, qui vante l’ambiance du Vélodrome tout en lui demandant de se taire après ton pénalty (drôle de paradoxe), et à vous, recrues potentielles de l’Olympique de Marseille, j’ai envie de dire ceci : si vraiment vous ambitionnez de signer chez nous, comprenez bien que les supporters sont une force autant qu’une faiblesse. Préparez-vous au pire pour mieux apprécier le meilleur. Car ces virages qui peuvent vous transcender sont également capables de vous anéantir moralement. »

R.N.

Supporters Marseillais, votre application 100% OM est disponible :

Votre Application Android But! Marseille à télécharger gratuitement !

Votre Application IOS But! Marseille à télécharger gratuitement