ASSE – Mercato : ses objectifs, son intégration… Sergi Palencia voit la vie en Vert

ASSE : Palencia absent six semaines !

Dans un français qu’il maîtrise très bien, Sergi Palencia a été présenté aux médias, ce lundi, à l’ASSE. L’ancien girondin s’est montré très enthousiaste et ambitieux.

But : Sergi, quelles sont vos premières impressions ?

Sergi PALENCIA : Elles sont très positives. Je suis très content d’être ici. Il y a une très bonne ambiance dans le vestiaire. Les joueurs sont sympas. Ils ont de l’expérience. Ils font tout pour bien intégrer les nouveaux.

Que saviez-vous de l’ASSE ?

Je connaissais le club avant d’arriver en France. A Barcelone, je savais déjà que c’était le club français avec le plus grand palmarès, ce qui est incroyable. J’aime le foot. Je regarde tous les championnats, même si la L1 n’est pas très médiatisée en Espagne. Je savais que Saint-Etienne, c’est un club stable, qui joue l’Europe quasiment chaque saison.

Que vous a apporté votre prêt à Bordeaux ?

Bordeaux m’a permis de découvrir la L1, et la langue. De m’adapter. C’était un peu difficile au début. Il a fallu que je comprenne le style de jeu. Ça a été une année d’adaptation. Elle va m’être utile. J’ai gagné en confiance, en maturité.

Quel regard portez-vous sur la L1 ?

C’est un championnat plus physique que la Liga. Je trouve la Liga plus tactique, plus technique. C’est différent ici. Mais c’est un très bon championnat aussi.

« Ce n’est pas un problème pour moi de jouer à gauche même si je suis plus à l’aise à droite. Je jouerai là où le coach aura besoin de moi. »

Vous êtes Catalan. Quitter le FC Barcelone n’a pas dû être facile ?

C’est mon club de cœur, c’est normal. Le Barça est différent de tous les autres clubs, je pense. C’est spécial. Il y a une identité très forte, un style de jeu unique. Ça a été un honneur pour moi de porter ce maillot, et d’avoir été le capitaine de l’équipe réserve. D’avoir pu jouer avec des joueurs comme Lionel Messi aussi. A l’entraînement, ils étaient dix dans un mètre carré à se passer le ballon ! J’ai vu des choses incroyables. C’était beau. Tu es obligé de progresser en côtoyant de tels joueurs.

Vous êtes droitier mais vous pouvez aussi jouer à gauche, c’est bien ça ?

Oui. Ce n’est pas un problème pour moi de jouer à gauche même si je suis plus à l’aise à droite. Je jouerai là où le coach aura besoin de moi.

Quel genre de latéral êtes-vous ?

Je pense être un latéral moderne et complet. Je suis combatif. J’ai la grinta. Je joue avec intensité et je suis un bon équipier, pour le vestiaire.

Physiquement, où en êtes-vous ?

Ça va. Je me suis bien entretenu cet été. J’ai fait des exercices. Et là, je travaille pour atteindre ma forme optimum.

LH