OL : Jean-Michel Aulas a une bonne raison d’aller si souvent au clash

OL : Jean-Michel Aulas a une bonne raison d’aller si souvent au clash

Jean-Michel Aulas vient de souffler ses 70 bougies mais sa verve est toujours aussi aiguisée. Le président de l’OL, qui se défend d’être un homme de conflit, aime simplement affirmer sa personnalité. 

Jean-Michel Aulas a reçu un nombre incalculable de messages pour son 70e anniversaire, qui a eu lieu en fin de semaine dernière. Dans ceux-ci, on espère pour le président de l’OL qu’il n’a pas eu de mauvaises surprises.

L’homme fort des Gones est en en effet un dirigeant si clivant qu’il n’a pas que des amis dans le milieu du football. Aulas a pourtant appris à vivre avec, en clashant régulièrement sur Twitter ceux qui lui manquent de respect (selon lui). « Un clash de temps en temps, ça fait du bien. Ça montre qu’on est vivant, explique-t-il dans un entretien accordé à France Football. Le combat est valorisant pour celui qui s’y risque. Je défends ma paroisse et mes paroissiens. »

Quitte à parfois jouer avec le jeu, comme lors d’une attaque sur le physique de l’ancien Lyonnais Nicolas Puydebois ou une référence au malaise de Pascal Dupraz. « Ils m’avaient attaqué avant, se justifie le président de l’OL. Ils auraient pu l’éviter. Ils ont reçu un retour assez cinglant… Twitter reste un mode de communication formidable, afin valoriser des actions ou dénoncer des abus, comme le sexisme envers le football féminin. Les dirigeants qui s’en privent sont des has been. Il faut accepter certains écarts. »

JP